•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec déposera une nouvelle mouture du régime forestier

Photo d'une forêt de conifères.

François Legault souhaite présenter une nouvelle mouture du régime forestier en octobre (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a annoncé jeudi que son gouvernement déposerait d'ici le mois d'octobre une nouvelle mouture du régime forestier.

De passage au Saguenay–Lac-Saint-Jean jeudi, le premier ministre a affirmé qu'il existait actuellement des problèmes réels dans l'allocation des coupes et dans le prix de la fibre.

C'est nécessaire et c'est urgent pour permettre que des projets se réalisent, a-t-il soutenu. Si on était capable de régler le problème du régime forestier, je serais confiant de voir un ou deux projets se réaliser.

M. Legault a rappelé qu'il s'était engagé au cours de la campagne électorale de 2018 à réviser cette politique. Il continue de croire que celle mise en place par le gouvernement du Parti québécois à l'époque ne tient pas la route avec les entreprises.

Il souhaite que le nouveau régime forestier offre une meilleure prévisibilité aux entreprises.

On ne peut pas ne pas savoir où on s'en va, d'avoir une partie importante des capacités de coupes aux enchères chaque année, a souligné M. Legault.

On doit avoir une prévisibilité, au moins sur une période de trois ans, sur les droits de coupe si on veut que des entreprises investissent dans du nouvel équipement.

François Legault, premier ministre du Québec

Le régime forestier actuellement en vigueur a été instauré en 2013 sous le gouvernement de Pauline Marois et permet à Québec de vendre une partie de la forêt aux enchères.

Depuis, cette façon de faire a été critiquée à de nombreuses reprises, notamment par l'industrie forestière.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !