•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau contrat de travail pour les travailleurs de l’aluminerie de Rio Tinto à Alma

Des gens sont assis dans une salle pour voter sur leur nouvelle convention collective.

Le syndiqués de l'aluminerie voteront lors de deux assemblés générales en après-midi et en soirée.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Radio-Canada

Les 650 travailleurs de l’aluminerie de Rio Tinto à Alma ont voté pour l’entente de principe intervenue le 2 juillet avec leur employeur.

Les membres du Syndicat des métallos se sont réunis jeudi lors de deux assemblées générales.

Résultat du vote pour l’entente :

  • Employés à l’intérieur de l’usine : 96 %
  • Employés de bureau : 90 %
  • Policiers et pompiers : 100 %

La convention collective qui était en vigueur devait prendre fin le 31 décembre 2020. Toutefois, comme Rio Tinto n’a pas construit sa nouvelle usine de billettes à Alma comme convenu, des négociations sont devenues nécessaires. Si la multinationale avait rempli son engagement, le contrat de travail aurait été automatiquement prolongé pour trois ans.

Des avancées pour tous

La nouvelle convention est en vigueur pour quatre ans, jusqu’au 31 décembre 2024.

La direction de l'entreprise est heureuse de ce dénouement.

Ces ententes sont une bonne nouvelle pour les employés et la région.

extrait de la déclaration officiellle de Rio Tinto

Dans une déclaration transmise aux médias, Rio Tinto mentionne que cet accord apportera une plus grande stabilité à nos opérations régionales, dans un contexte où les marchés de l’aluminium sont encore difficiles en raison de l'impact négatif de la COVID-19 et de la menace de nouveaux tarifs sur l'aluminium aux États-Unis. 

Le président du Syndicat des métallos à Alma, Sylvain Maltais, est lui aussi satisfait de l’entente, dont les négociations se sont échelonnées sur moins de trois semaines.

C’est le reflet des bonnes relations de travail qu’on a avec l’employeur.

Sylvain Maltais, président, Syndicat des métallos d'Alma

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, M. Maltais a indiqué que le nouveau contrat de travail marquait des avancées pour les trois accréditations syndicales. 

Pour les employés de bureau, les pompiers et les policiers, les gains concernent surtout la stabilité des emplois et le remplacement de certains postes.

Pour les travailleurs de l’usine, la préoccupation était surtout le recours à la sous-traitance. On a réussi à s’entendre avec l’employeur sur des mécanismes pour être capable de garder à l’interne certaines jobs quand on aura la possibilité de le faire, indique Sylvain Maltais.

Des avancées concernant les horaires, les vacances et les congés ont également été entérinées dans la nouvelle convention.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations de travail