•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau régime forestier en octobre : le maire de Thurso est satisfait

Photo du maire devant l'hôtel de ville.

Pour le maire de Thurso, Benoit Lauzon, un nouveau régime forestier est nécessaire (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a annoncé jeudi, de passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean, que son gouvernement vise l'adoption en octobre d'une nouvelle mouture du régime forestier.

Selon M. Legault, des problèmes réels existent dans l’allocation des coupes et dans le prix de la fibre.

C’est nécessaire et c’est urgent pour permettre que des projets se réalisent, a-t-il soutenu. Si l’on était capable de régler le problème du régime forestier, je serais confiant de voir un ou deux projets se réaliser.

François Legault souhaite que le nouveau régime permette plus de prévisibilité pour les entreprises. On doit avoir une prévisibilité, au moins sur une période de trois ans sur les droits de coupe si on veut que des entreprises investissent dans du nouvel équipement, a-t-il dit.

Lors de la campagne électorale de 2018, le premier ministre s’était engagé à revoir le régime forestier.

Pour sa part, le maire de Thurso, Benoit Lauzon, s'est réjoui de cette nouvelle, une semaine après que la scierie Lauzon eut annoncé la cessation de ses activités à compter du 28 août. Plus de 100 employés et contractants permanents seront licenciés.

On sait qu’il y a eu avec l’ancien régime forestier une explosion des coûts d’approvisionnement des usines. On l’a vécu ici en Outaouais avec une explosion de plus de 30 %, a-t-il expliqué.

Un nouveau régime est nécessaire pour s’assurer que nos industries aient tous les outils nécessaires pour demeurer compétitives sur le marché, selon l'élu.

Une mesure transitoire

En attendant le dépôt et l’adoption du nouveau régime, le maire de Thurso souhaite la mise en place d’une mesure transitoire.

Je pense que ça prend une mesure transitoire pour pouvoir se rendre à l’adoption de ce nouveau régime forestier là pour que nos industries en Outaouais […] puissent retourner en opération le plus rapidement possible, a souligné M. Lauzon.

Rappelons que la papeterie Fortress a fermé ses portes l’automne dernier. Depuis, les fermetures temporaires s’enchaînent à la scierie Lauzon.

Avec les informations de la Presse canadienne et d'Agnès Chapsal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Industrie forestière