•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’exportation de GNL est incompatible avec la réduction des GES, selon un rapport

Un méthanier en mer.

L'exportation de GNL conduira la Colombie-Britannique à rater ses cibles de réduction des gaz à effet de serre, selon un rapport (archives).

Photo : Reuters / Issei Kato

Radio-Canada

L’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Asie ne réduira pas les émissions globales de gaz à effet de serre, selon un rapport écrit par un ancien géoscientifique du gouvernement canadien.

David Hughes a travaillé 32 ans pour la Commission géologique du Canada. Il soutient que l’exportation de GNL va empirer le réchauffement climatique dans les prochaines décennies.

Les promoteurs du développement de l’exportation de GNL à partir de la Colombie-Britannique affirment que ça permettrait de réduire l’utilisation de charbon outremer. Puisque le charbon produit plus de gaz à effet de serre, l’utilisation du gaz naturel serait un moindre mal.

Mais selon un rapport signé par David Hughes (Nouvelle fenêtre), le GNL contribuera en fait de façon plus importante au réchauffement climatique que le charbon lors des décennies à venir. Ces décennies sont justement critiques pour mitiger les effets du réchauffement climatique.

L’exportation de GNL pourrait aussi faire que la Colombie-Britannique rate ses cibles de réduction des gaz à effet de serre à moyen et long terme par une marge importante. La province s’est engagée à réduire ses émissions de 80 % d’ici 2050.

Appelé à réagir, le premier ministre John Horgan dit qu’il n’a pas lu le rapport, mais qu’il croit que la Colombie-Britannique va continuer de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Une usine de liquéfaction et d’exportation de GNL est en cours de construction près de Kitimat, au nord de la province. Une autre est prévue près de Squamish, au nord de Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques