•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndicats souhaitent le retour de la prime dans les épiceries

Une caissière fait payer une client à travers un plexiglas.

Les employés des marchés d'alimentation de la région possédait une prime de deux dollars de l'heure en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Marie-Michèle Bourassa

Les syndicats de la Fédération du commerce (FC-CSN) se mobilisent pour ramener la prime de 2 $ de l’heure versée aux employés des marchés d’alimentation pendant la crise de la COVID-19.

Les syndicats ont envoyé des lettres à leur employeur respectif réclamant le retour de l’augmentation de salaire. Selon la FC-CSN, cette prime reflétait mieux la valeur du travail des employés des épiceries.

Cette crise a permis de mettre en lumière ce que nous savions déjà, que le travail des salariés des marchés d’alimentation est prioritaire et essentiel, a déclaré le président de la Fédération du commerce, David Bergeron-Cyr, par voie de communiqué jeudi.

Un travail risqué

Les employés des marchés d’alimentation sont aux premières ligne face à la COVID-19.

Compte tenu des nombreux contacts interpersonnels que ces travailleuses et travailleurs ont avec la clientèle, nul ne peut ignorer qu’ils sont exposés aux risques de la transmission des virus et des bactéries,comme celui du coronavirus, encore présent dans la société, a expliqué la présidente du Conseil central régional, Manon Tremblay.

C’est pour leur important travail dans ces conditions que la FC-CSN souhaite ramener la prime. Ces travailleuses et travailleurs de l’alimentation ont une grande responsabilité quant à l’application des bonnes méthodes de travail respectant les règles d’hygiène et de salubrité, a ajouté M. Bergeron-Cyr.

La Fédération du commerce représente environ 2000 travailleurs dans les marchés d’alimentation de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Syndicalisme