•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Saskatoon remet les pendules à l’heure à propos du port du masque obligatoire

Charlie Clarke en train de répondre aux questions des journalistes.

Le maire Charlie Clark estime que le journal a mal interprété ses paroles. Il soutient qu’il appuierait la province si elle allait de l’avant avec une réglementation sur le port du masque (archives).

Photo : La Presse canadienne / Mark Taylor

Radio-Canada

Le quotidien StarPhoenix de Saskatoon rapportait, jeudi matin, que le maire Charlie Clark n'avait pas l'intention de rendre le port du masque obligatoire dans sa ville et qu'il trouvait qu’une telle mesure était un acte purement politique. Quelques heures plus tard, Charlie Clark a précisé ses propos dans une publication sur Facebook.

Selon le maire Clark, le journal a mal interprété ses paroles. Il soutient qu’il appuierait la province si elle décidait d’aller de l’avant avec une réglementation concernant le port du masque.

Charlie Clark ne voit cependant pas la nécessité d’aller au-delà des recommandations du gouvernement provincial pour le moment. Il rappelle que la Ville des Ponts ne présente qu’un faible nombre de cas de COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, la province rapporte 192 cas d’infection au coronavirus à Saskatoon. Elle considère que six cas sont toujours actifs dans la métropole saskatchewanaise.

Deux personnes sont hospitalisées, dont une aux soins intensifs. Deux des 15 décès survenus dans la province sont survenus à Saskatoon.

Cesser de stigmatiser le port du masque

Le maire de Saskatoon croit également qu’il faut arrêter de juger et de stigmatiser ceux qui décident de porter un masque en public. Le port du masque est une façon de protéger nos voisins et de se soucier de l'économie, tout en contribuant à réduire la propagation du virus, note-t-il.

C'est gênant d'être le premier dans une pièce à porter un masque. C’est beaucoup plus facile quand les gens autour de vous le portent également. Lorsque vous voyez quelqu'un porter un masque, n'oubliez pas qu'il le fait pour votre bien-être.

Charlie Clark, maire, Saskatoon

Le port du masque dans les lieux publics n’est pas obligatoire en Saskatchewan pour l’instant. La province rappelle par contre qu’il est un bon moyen de se protéger et de protéger les autres de la COVID-19.

Le ministère de la Santé continue d'encourager les gens à respecter les mesures de distanciation physique et à conserver une bonne hygiène des mains. Porter un masque est un niveau de protection supplémentaire, surtout lorsqu'il est difficile de maintenir une distance de deux mètres avec les autres, a indiqué la province.

L’ancienne médecin hygiéniste adjointe de la Saskatchewan, Anne Huang, est aussi de cet avis. Elle estime que la Saskatchewan est chanceuse d’avoir un faible nombre de cas et qu’il serait injustifié d’obliger le port du masque à l’heure actuelle.

Anne Huang.

L’ancienne médecin hygiéniste adjointe de la Saskatchewan, Anne Huang, estime que la Saskatchewan est chanceuse d’avoir un faible nombre de cas de COVID-19.

Photo : CBC

Elle croit par contre que la province devrait y avoir recours en cas d’éclosion de cas. Anne Huang encourage également l’Autorité de la santé de la Saskatchewan et le gouvernement de Scott Moe à sensibiliser davantage les Saskatchewanais au port du masque.

De son côté, la Ville de Regina a indiqué qu’elle n’envisage pas non plus de forcer le port du masque dans les lieux publics, en raison du faible nombre de cas dans la capitale provinciale. Elle ajoute qu’elle appuie ses mesures pour contrer la COVID-19 d’après les directives du médecin hygiéniste en chef de la province, Saqib Shahab.

Avec les informations d’Emmanuelle Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique municipale