•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite de François Legault à Alma : santé et relance économique au coeur des discussions

François Legault et le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard.

François Legault a abordé plusieurs thèmes lors de son passage à Alma.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault avait une journée remplie à Alma jeudi. Le but de sa tournée régionale est bien sûr d’aborder le thème de la santé, mais aussi de parler des conséquences de la crise et de la relance économique.

Après s’être entretenu brièvement avec des représentants syndicaux qui l’attendaient de pied ferme devant l’Hôtel universel d’Alma en compagnie d’une trentaine de professionnels en soins, François Legault a rencontré la présidente-directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Labbé.

Le premier ministre a affirmé que le CIUSSS avait bien géré la crise de la COVID-19 dans la région. Il a rappelé que, dans la mesure du possible, les chambres pour deux personnes devaient disparaître des CHSLD. Celles-ci ont été montrées du doigt pendant la pandémie.

Projet de loi 61

François Legault a aussi rencontré des élus locaux. Il en a profité pour faire la promotion du projet de loi 61 qu'il a échoué à faire adopter à la fin de la dernière session parlementaire. Il a mentionné qu'il n'hésiterait pas à imposer le bâillon en cas de besoin.

Le premier ministre a rappelé les projets régionaux qui sont sur la table, dont la construction de trois maisons des aînés et la réfection des blocs opératoires à Chicoutimi et Dolbeau-Mistassini.

Il croit qu'il faut lever les obstacles à la réalisation des projets d'infrastructures et entend revenir à la charge cet automne. Il soutient que les maires qu’il a rencontrés sont d'accord avec son projet de loi et qu’ils en réclament l’adoption le plus rapidement possible.

Au Québec, le moindre projet prend minimum quatre, cinq ans avant d’être commencé. On va déposer le projet de loi dès la rentrée en espérant l’adopter durant la prochaine session, a indiqué François Legault lors d’un point de presse en fin d’après-midi, pendant lequel il a abordé la plupart des grands dossiers économiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Rio Tinto

Alors que Rio Tinto tarde à réaliser ses promesses d’investissements dans la région, le premier ministre a assuré que Québec ne reculera pas et qu’il exigera des comptes à l'entreprise.

On a eu des discussions au cours des dernières semaines avec la direction de Rio Tinto. Pour moi, c’est très, très, très important que les promesses soient respectées à l’usine d’Arvida, c’est-à-dire qu’elle reste ouverte jusqu’en 2025, a soutenu François Legault.

Il souhaite également que Rio Tinto réalise la construction de l’usine AP60, comme prévu.

Le premier ministre s’est dit prêt à aider financièrement l'entreprise pour qu’elle concrétise ses projets, et a ajouté qu’il ne ferait pas de compromis. C’est important que tous ces emplois soient protégés, estime-t-il.

GNL Québec

Par ailleurs, M. Legault s'est dit inquiet de constater que le projet de 14 milliards de dollars de GNL Québec faisait face à des difficultés pour trouver du financement.

C’est un projet qui a été très critiqué, incluant par Sylvain Gaudreault et le Parti québécois, donc c’est sûr que les investisseurs se questionnent sur l’acceptabilité sociale du projet. Arrive la pandémie, la crise économique, donc oui, je suis inquiet pour le projet.

Francois Legault a précisé qu'il n'était pas question d'injecter de l'argent public dans ce projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel tant que les promoteurs n'auront pas obtenu du financement privé.

BlackRock, Serres Toundra et régime forestier

Par ailleurs, M. Legault a également abordé le projet de Métaux BlackRock. Il a affirmé que le dossier allait bon train et que de bonnes nouvelles seraient sans doute annoncées prochainement.

Le gouvernement doit dévoiler vendredi sa stratégie entourant la culture en serre. À mots couverts, le premier ministre a indiqué que les Serres Toundra pourraient bénéficier d’une aide de Québec pour éventuellement étendre leur production de concombres.

Finalement, François Legault a parlé de l’importance de réformer le régime forestier du Québec. Le travail est en cours et le gouvernement vise une adoption du régime en octobre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique provinciale