•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef du service de police de Durham tire sa révérence

Paul Martin dans un local du service de police de Durham

Le chef du service de police de Durham, Paul Martin

Photo : CBC

Radio-Canada

Paul Martin a annoncé sa retraite jeudi après-midi à titre de chef du Service de police régionale de Durham.

Cette démission survient un peu plus d'un an après la nomination par la province d'un administrateur pour superviser le corps policier. Le gouvernement avait pris cette décision au beau milieu d'une enquête sur des allégations de corruption, de criminalité et de mauvaise conduite. Le chef Martin, tout comme d'autres hauts responsables de la police de Durham, était notamment visé par ces allégations.

Dans une déclaration écrite, Paul Martin n'a fait pas fait mention de ces circonstances.

Il a souligné les progrès accomplis par les forces de l'ordre dans les dernières années, mais a précisé que les événements de 2020 ont montré à tous qu'il y a encore beaucoup de travail à faire.

Le président et directeur général de la municipalité régionale de Durham, John Henry, a remercié le chef Martin pour son service dévoué lors de ses années passées au sein de la police.

J'ai apprécié ses qualités de chef et son professionnalisme, déclare M. Henry, dans un communiqué.

M. Henry souligne par ailleurs les mesures prises par le chef Martin afin de moderniser et d'améliorer le service de police dans la région de Durham.

Selon le président du conseil des services de police de Durham, Kevin Ashe, le chef Martin a notamment nourri des partenariats avec les communautés religieuses, culturelles et racisées de la région de Durham afin d'accroître l'équité et l'inclusion dans les pratiques policières.

Paul Martin devrait quitter ses fonctions de chef de police en septembre après 30 années de service dans les forces de l'ordre.

Un processus de sélection aura lieu au cours des prochains mois afin de choisir son successeur permanent.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Forces de l'ordre