•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La simplicité de la vie lorsque sa maison est aussi un bateau

Deux couples partagent un moment sur un bateau-maison

Mylène et Stephane Meilleur (bas) aime bien partager des moments sur leur bateau-maison en compagnie de Marc et Diane Raymond (haut).

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Au gré des vagues, au beau milieu du lac Rémi à Moonbeam, un couple a choisi la vie de chalet sur l’eau. Mylène Gravel et Stephane Meilleur ont bâti cette seconde demeure flottante, sans se priver du bonheur et du confort de la vie quotidienne.

Lui est propriétaire du dépanneur à Moonbeam, elle est propriétaire d’un restaurant. Sur leur bateau, ils échappent au stress de la vie quotidienne.

En ayant deux commerces, on a un style de vie assez fou. Un bateau, c’est peu d’entretien, pas de gazon à faire, on a juste à relaxer au milieu du lac.

Stéphane Meilleur, copropriétaire du bateau-maison

Le couple décrit d'ailleurs son bateau-maison comme une roulotte sur l’eau. On a l’eau et l’électricité est alimentée par un panneau solaire et une éolienne , raconte M. Meilleur.

Un couple conduit le bateau.

Stephane Meilleur aime bien son rôle de capitaine sur le bateau-maison.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Un rêve depuis longtemps

Originaires de la région, Mylène et Stephane ont toujours voulu une propriété en bordure du lac Rémi.

On vient d’ici et on rêvait vraiment d’avoir un chalet autour du lac , indique la chef et propriétaire du restaurant Le Kaprice à Kapuskasing.

Malgré des années de recherches, le couple ne parvient pas à trouver la propriété de leur rêve.

On ne voulait pas aller sur un lac voisin, on aimait trop le style de vie autour du lac Rémi .

C'est alors qu'une amie de la famille, Diane Levesque Raymond, leur a proposé à l’été 2018 de s’acheter un bateau et de le convertir en maison.

Le bateau-maison de Stephane et Mylène avant la rénovation.

L'état dans lequel se trouvait le bateau quand Mylène et Stéphane l'ont acheté en mars 2019.

Photo : Mylene Gravel

Mylène n’était pas trop enchantée par mon idée au départ, mais Stephane a accroché sur elle. Il m’a rappelé au printemps pour me dire qu’il avait acheté un bateau au Québec.

Diane Levesque Raymond, amie de la famille
À droite, la roue du bateau avant la restauration. À gauche, après la restauration

Un avant et après la restauration de la cabine du capitaine.

Photo : Mylene Gravel

Accompagnés d’amis, ils ont complètement restauré le bateau pour y installer une salle à manger, une chambre à coucher et pour que Mylène puisse avoir une cuisine sur le bateau . C’était primordial parce que je n’ai pas besoin de m'inviter chez les gens pour manger , précise-t-elle.

Un avant et après les rénovations de la cuisine.

Un avant et après les rénovations de la cuisine.

Photo : Mylene Gravel

Le seul inconvénient de la vie sur l’eau, ils doivent constamment trouver un endroit pour amarrer leur bateau, mais par chance, ils ont de bons amis qui leur prêtent un quai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Modes de vie