•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise du transport en autocar entre Montréal et Québec dès vendredi

Un conducteur d'autobus, les mains sur le volant.

Les chauffeurs seront de retour derrière le volant.

Photo : iStock

Le gouvernement vient tout juste d’annoncer une aide d’urgence de 8,2 millions de dollars pour le transport interurbain que les transporteurs annoncent déjà leur retour. Le service d’autocar Orléans Express reprendra dès vendredi entre Montréal et Québec.

Depuis le début du déconfinement, les transporteurs avaient été clairs : ils attendaient cette aide avant de recommencer à sillonner les routes de la province.

Mercredi après-midi, le gouvernement a souligné que, dans un premier temps, ce programme d'aide vise à accélérer la reprise des liaisons entre les principaux centres urbains, et ensuite viendra la reprise des interconnexions régionales.

C’est ce que compte faire Keolis Canada, qui détient Orléans Express. Le retour des liaisons régionales n’est pas encore annoncé, mais cela fait partie du plan de l’entreprise.

Tout indique que les routes seront prises d’assaut par les vacanciers cet été. L’occasion est idéale pour redécouvrir les régions de la province, visiter famille et amis et expérimenter de nouvelles activités, mentionne le président-directeur général de Keolis Canada, Pierre-Paul Pharand.

Les mesures de distanciation physique seront respectées à bord des autocars, comme le port du masque obligatoire et le lavage des mains, assure Keolis Canada.

14 personnes à bord

Le transport reprend chez Orléans Express, mais il ne sera plus comme avant. En raison des directives de santé publique, 14 personnes pourront monter à bord, dans un autocar qui accueille normalement 48 passagers.

Les enfants ne pourront pas voyager seuls. Il ne sera pas possible d’utiliser les toilettes dans l’autocar ni de consommer de la nourriture, ajoute l’entreprise, pour des questions de santé publique.

Les achats de billet se feront uniquement en ligne. Orléans Express offrira pour le moment quatre départs de Québec par jour, le même nombre pour Montréal.

Beaucoup d'ajustements

La Fédération des transporteurs par autobus salue l’annonce du gouvernement. En entrevue à l'émission Première heure, Luc Lafrance, président-directeur général, explique que la fédération s'attendait à un peu plus, mais que les 8,2 millions donneront un bon coup de pouce.

Il admet que les nouvelles mesures ne seront pas faciles à mettre en place.

On va devoir s’ajuster, parce que sans place pour aller à la toilette, on sait que ça peut être difficile, donne-t-il comme exemple. On est en discussions avec la santé publique, on se dit qu'on pourrait ouvrir les toilettes, mais avoir encore plus de procédures de désinfection, avant et après le passage d'une personne.

Luc Lafrance mentionne aussi que ça relève de chaque entreprise de décider si elle accepte de faire des arrêts dans les haltes routières, notamment, pour permettre aux usagers d'aller à la toilette.

Le président-directeur général rappelle que le financement est pour une période de trois mois. On verra s'il faut reconduire par la suite.

À sa connaissance, les trajets Sherbrooke-Montréal pourraient reprendre, ainsi que Québec-Saguenay, mais au moment de l'entrevue jeudi matin, il n'avait pas encore de confirmation de la part des transporteurs concernés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !