•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouverture de Baseball 360 suscite un engouement à Trois-Rivières

Un homme qui a un bâton de baseball dans les mains à l'intérieur.

Mathieu Tremblay, un étudiant en kinésiologie, tiendra un projet de recherche chez Baseball 360 afin de déterminer quels facteurs influencent la performance et le développement des jeunes athlètes

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

On dit souvent que les Québécois sont désavantagés et peu nombreux dans le baseball majeur. En pratiquant à peine quatre mois, il est difficile de rivaliser contre certains athlètes américains qui profitent du temps chaud à l’année. Pour plusieurs joueurs des Aigles junior élite de Trois-Rivières, il ne fait aucun doute que l’ouverture d’un nouveau complexe d’entraînement leur permettra d’améliorer la qualité de leur jeu.

Nathan Landry est l’un d’eux. Âgé de 21 ans seulement, il expédie sa balle rapide à 88 milles à l’heure (140 km/h). Considéré comme un espoir professionnel, il mettait mercredi la touche finale à sa préparation en prévision de la reprise des activités.

Cet endroit me donnera une opportunité de plus de m’entraîner et d’évoluer comme athlète. C’est une réalité, au Québec on est désavantagé par notre météo. Avec ce centre, on pourra s’entraîner au printemps, à l’automne et en hiver. Tant pour les athlètes élites que pour les débutants, ce sera un gros plus. C’est vraiment exceptionnel. C’est ce qu’il manquait pour les athlètes d’ici , explique-t-il.

L’endroit compte quatre cages de frappeurs, un enclos des lanceurs, des simulateurs et des lance-balles. Depuis trois semaines; petits et grands s’y entraînent à différentes positions.

On peut ajuster le lance-balle pour faire des roulants et pratiquer notre défensive. On s’amuse en s’améliorant , expliquent Noah Lebrun et Noah Brière, deux coéquipiers qui s’y entraînent tous les jours.

En soirée, de nombreuses équipes s’y exercent. Les résultats se font déjà sentir.

Il y a tellement de répétition et de volumes que les enfants peuvent apprendre de ces mouvements répétitifs. Ça ne fait que commencer, mais déjà, je vois une grosse différence sur la qualité du jeu des enfants , explique Sébastien Brière.

Développer les jeunes athlètes, c’est justement l’objectif premier de ce centre qui offre également une boutique spécialisée et des services complémentaires comme une salle d’entraînement et un salon.

L’endroit suscite de l’intérêt et de la curiosité. Déjà des entraîneurs de Montréal se sont manifesté et ont signifié leur volonté d'y tenir des cliniques de baseball auprès de leurs athlètes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Baseball