•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pilote d'horaires à l'heure pour les ambulanciers à La Tuque voit le jour

Une ambulance dans une rue qui bloque une voiture et des cyclistes.

Les ambulanciers de La Tuque demandent un horaire à l'heure depuis 10 ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Des horaires de faction des ambulanciers de La Tuque seront transformés en horaire à l'heure, ce qui devrait améliorer le temps de réponse des ambulances. Ces professionnels de la santé réclament ce changement depuis plus de dix ans.

Québec annonce un projet pilote de six mois.

Deux des trois horaires de faction seront changés en des horaires à l'heure.

Un horaire de faction consiste à demeurer disponible pendant sept jours, 24 h sur 24, durant une période de 14 jours. Les ambulanciers sont donc appelés à travailler sept jours sur 14. Cet horaire est aussi surnommé le 7/14.

Le projet pilote consiste en la fusion de deux des trois horaires de faction des services ambulanciers à La Tuque en un horaire à l’heure, qui sera disponible 24 heures par jour, sept jours par semaine, a indiqué le ministère de la Santé et des Services sociaux par voie de communiqué.

L’ajout d’un nouvel horaire, un quart de huit heures tous les jours de la semaine, est aussi prévu.

Toujours selon le ministère, ces trois ambulances contribueront à offrir à la population une couverture ambulancière encore mieux adaptée aux besoins actuels.

Québec va aussi recueillir des données sur les temps de réponse aux appels durant les prochains mois afin de déterminer les meilleures options pour l’avenir.

Notre gouvernement s’était engagé à revoir la couverture ambulancière dans différentes régions du Québec afin que les services préhospitaliers d’urgence puissent offrir une réponse efficiente et de qualité. Avec le projet pilote que nous annonçons aujourd’hui, nous nous assurons de mieux répondre aux besoins des citoyens, en plus d’augmenter le sentiment de sécurité de la population et de contribuer à sauver le plus de vies possible.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Le Syndicat des ambulanciers paramédicaux du Cœur-du-Québec se réjouit de cette annonce.

Nous sommes très heureux de l'annonce du ministère, autant pour nos ambulanciers, que pour la population qui aura enfin un service avec le même temps de réponse que dans les grandes villes, souligne le président du syndicat, Michel Beaumier.

Pour écouter l'entrevue du président du Syndicat des ambulanciers paramédicaux du Cœur-du-Québec, Michel Beaumier, à l'émission Facteur matinal, cliquez ici.

Le temps d'attente moyen pour des cas de priorité 1 entre 2014 et 2019, pour le secteur de La Tuque, était de 32 minutes et 23 secondes. En comparaison, un patient à Trois-Rivières attendait en moyenne 9 minutes et 54 secondes.

Les ambulanciers expliquent cette différence de réponse notamment en raison des horaires de faction, où les ambulanciers attendent les appels à la maison. Selon eux, cela ajoute en moyenne dix minutes d'attente.

Québec déboursera 400 000 $ pour la mise en place du projet pilote.

D'après les informations de Catherine Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé publique