•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ver gris s’attaque aux cultures de canola

Le champ de canola de Pierre Grenon est dévasté par la présence d'un vers gris-noir.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

Depuis peu, un insecte ravageur, le ver gris, envahit certains champs de la région.

Si le ver gris est si présent cette année, c’est que les conditions climatiques autant cet hiver qu’en ce moment sont favorables à sa prolifération.

Les saisons sèches comme cette année peuvent favoriser les dommages parce que des saisons plus humides, il va avoir tendance à sortir plus du sol et c'est un ver qui va être mangé par les oiseaux, explique l’agronome Marie-Hélène Côté.

Les vers s'attaquent habituellement aux cultures maraîchères, mais leur présence dans les champs de canola est surprenante, selon les agronomes. Le ver gris moissonneur a d'ailleurs pris d'assaut le champ de canola de l'agriculteur Pierre Grenon.

Il s’est rendu compte de la présence des insectes en voyant des superficies de ses champs disparaître. Le champ ici a environ 45 acres et j'en ai perdu 15 acres, mais c'est 15 acres de canola et c'est 500 $ de l'acre.

Pierre Grenon est surpris par la présence des vers gris tout autant que Marie-Hélène Côté. Il y a beaucoup de ravageurs dans le canola. C'est quand même une culture qui a beaucoup d'insectes, mais le ver gris, c'est une première. En tout cas moi ça fait une dizaine d'années que je suis dans la région et c'est la première fois que je vois ça, affirme-t-elle.

Le ver ne laisse habituellement que quelques feuilles derrière lui. Le Groupe multiconseil agricole du Saguenay-Lac-Saint-Jean, une firme dont le mandat est d'épauler les producteurs régionaux, a demandé aux agriculteurs d'inspecter plus régulièrement leur champ.

La région n'est pas la seule à devoir composer avec le ver gris cette année. Plusieurs autres endroits du Québec doivent combattre cet insecte ravageur.

D’après le reportage de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Agriculture