•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Laval enfin débarrassée du condo de l'ex-maire Vaillancourt

La propriété de l'île Paton avait été mise en vente l'an dernier, mais aucune offre n'avait été déposée.

L'entrée du complexe.

Le condo vendu par la Ville de Laval mercredi est situé dans un complexe luxueux de l'île Paton, près de la rivière des Prairies.

Photo : Google

L'administration Demers s'est délivrée mercredi d'un bien mauvais souvenir.

Le conseil municipal de Laval a avalisé en après-midi la vente du condominium de l'ex-maire Gilles Vaillancourt, quatre ans après que la Ville en eut pris possession. La propriété – qui fait partie du complexe Le Versailles, sur l'île Paton – a été vendue pour la somme de 748 500 $, sans garantie légale.

Le maire Marc Demers tenait à ce que le tout soit officialisé par les élus, qui ont voté de manière unanime. Nous, toutes les transactions au-dessus de 200 000 $, on veut les amener au conseil, pour rompre avec les pratiques de l'époque de M. Vaillancourt, alors c'est public, a-t-il expliqué.

En février 2019, la Ville avait mis le condominium en vente à 875 000 $, puis à 805 000 $, mais aucune offre n'avait été déposée après 10 mois sur le marché.

Une évaluation indépendante a revu le prix à la baisse; un mandat de courtage a été attribué à l'agence Remax Crystal, qui a reçu trois offres, dont deux à 450 000 $; et une contre-proposition a finalement été acceptée par les acheteurs, le mois dernier.

Laval recouvre son bien

Gilles Vaillancourt avait cédé son condo à la Ville de Laval dans le cadre d’une entente de remboursement de 8,6 millions de dollars conclue fin 2016 avec le ministère public, qui a accepté en échange d'abandonner le chef de gangstérisme qui pesait contre lui. L'ex-maire a finalement plaidé coupable à des accusations réduites de complot, d'abus de confiance et de fraude.

À l'époque, la propriété – qui comprend trois chambres, deux salles de bain, un foyer, un balcon avec vue sur la rivière des Prairies et deux places de stationnement intérieur – était évaluée à un million de dollars.

La Ville l'a finalement vendue mercredi aux trois quarts de sa valeur initiale. Le sommaire décisionnel précise que la Ville n'avait aucun intérêt à conserver cette unité de copropriété dans son patrimoine immobilier .

Gilles Vaillancourt.

L'ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt a plaidé coupable à des chefs d'accusation de complot, d'abus de confiance et de fraude.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Pendant des années, une ristourne de 2 % a été perçue sur les contrats de construction et d’ingénierie à Laval. Depuis, l'administration du maire Demers n'a ménagé aucun effort pour récupérer les sommes volées par l'ex-maire Vaillancourt et ses complices. À ce jour, elle a recouvré quelque 50 millions de dollars.

Condamné à près de six ans de prison, Gilles Vaillancourt a obtenu sa libération conditionnelle en décembre 2018, après avoir purgé le tiers de sa peine.

Avec la collaboration de PierreLuc Gagnon et Marc Verreault

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Grand Montréal

Politique municipale