•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon Amérique : du rock pour une crise

Une radio d'une vieille voiture avec la légende « du rock pour une crise ».

Mon Amérique - épisode 8 : du rock pour une crise

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En 1970, le Canada vit un électrochoc politique : c’est la crise d’Octobre et l’entrée en vigueur de la Loi sur les mesures de guerre.

À l’époque, j’habite avec mon frère et deux copains musiciens à Lancaster en Ontario, c'est à dix minutes de route de la frontière du Québec.

Tous les week-ends, on joue de l’autre côté de cette frontière, à Rivière-Beaudette. On se fait donc fouiller par les autorités chaque fois que l'on traverse la frontière.

Mais c’est pendant cette période noire que j’ai fait une rencontre qui a eu un impact important sur ma vie et ma carrière musicale. J’ai fait la rencontre d’un compagnon d’armes qui serait de toutes les aventures musicales des vingt prochaines années. C'était l’occasion rêvée pour plonger dans une nouvelle musique, le Southern Rock.

Ce moment allait définir ma route à suivre et forger des liens d’amitié pour la vie.

Vive le rock and roll!

Michel Lalonde


Épisode 8 : du rock pour une crise

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La radio d'une vieille voiture avec la légende « du rock pour une crise ».

Mon Amérique : Du rock pour une crise

Photo : Radio-Canada

Dans cet épisode vous entendrez :

  • Have You Ever Seen The Rain (Creedance Clearwater Revival)
  • Les chemins d'été (Steve Fiset)
  • Walk Away (James Gang)
  • Southern Man (Crosby, Stills, Nash & Young)
  • Four Dead in Ohio (Crosby, Stills, Nash & Young)
  • La Complainte du Maréchal Biron (Garolou)

Un aperçu de l'époque en images

Mon Amérique est une série de chroniques qui illustre l'influence de la musique rock des années 60-70 dans la vie de l'auteur-compositeur-interprète Michel Lalonde. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !