•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison du bel-âge de Dolbeau-Mistassini demande de l’aide

La Maison du bel-âge est située à Dolbeau-Mistassini.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

Les dirigeants de la Maison du bel-âge de Dolbeau-Mistassini se sentent mis de côté. Alors que Québec doit financer la construction de trois résidences pour aînés ailleurs dans la région, ils ignorent s'ils pourront réaliser leur projet de rénovation.

L'organisme sans but lucratif demande au ministère des Aînés 3 millions de dollars pour effectuer plusieurs travaux de modernisation. Les plans sont dessinés et le budget est déterminé. Tout ce qu’il manque pour commencer les rénovations, c’est le financement demandé à la ministre Marguerite Blais.

On demande au gouvernement de répondre présent et positivement à cette demande-là. C’est très important pour nous autres, c’est important pour les résidents, pour le personnel qui travaille à l’intérieur, indique le président du conseil d’administration de la Maison du bel- âge, Roger Côté.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, trouve la situation plutôt fâcheuse puisque le gouvernement a annoncé qu’il finançait la construction de trois résidences pour aînés à Roberval, Alma et Saguenay.

Je suis content pour ces villes-là, mais encore une fois, malheureusement, il y a une occasion qui a été manquée. On aurait pu, minimalement, au moins annoncer que le projet ici allait se concrétiser.

Si le Ministère accepte d'octroyer des fonds à la Maison du bel-âge, l'établissement construira une nouvelle aile privée pour les résidents. Une aile de ressources intermédiaires sera également mise sur pied, mais c'est l'organisme qui la financera. Une demande de financement avait déjà été faite à la Société d'habitation du Québec, mais elle a été refusée. Selon le maire de Dolbeau-Mistassini, la résidence est importante pour la ville.

La Maison du bel-âge, c’est un incontournable dans le milieu parce que c’est sûr et certain que demain matin par exemple, si on n’a plus cette maison-là, le CIUSSS n’est pas prêt à accueillir ces gens-là à l’hôpital et dans les installations qu’il a.

L’établissement attend d'avoir la réponse du Ministère avant d'entamer la construction de la nouvelle aile privée ainsi que celle de ressources intermédiaires. La direction souhaite pouvoir commencer les travaux au printemps 2021.

D'après le reportage de Marie-Michèle Bourassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Établissement de santé