•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 : un site du camp de jour de Granby sera fermé

Une jeune fille dessine un arc-en-ciel coloré sur une table à pique-nique, où du matériel de bricolage est posé.

Deux nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés chez des animateurs du camp de jour de Granby (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie-Eve Lacas

Radio-Canada

Alors que deux nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés chez des animateurs qui travaillent sur le site de l’école secondaire de la Haute-Ville au camp de jour de Granby, portant à trois le nombre de cas depuis lundi au même endroit, la Ville de Granby a décidé de fermer le site temporairement jeudi et vendredi.

Comme l'indique la Ville de Granby dans un communiqué, 11 animateurs ont subi un test de dépistage depuis le début de la semaine. Parmi ceux-ci, trois tests s’avèrent positifs, quatre sont négatifs et nous sommes actuellement en attente des quatre autres résultats, explique-t-on.

Même si la direction de la santé publique estime que le risque de transmission est considéré́ comme étant faible, elle recommande néanmoins que l'ensemble du personnel et des enfants qui ont fréquenté́ le camp de jour de l’école de la Haute-Ville depuis le 1er juillet 2020 passent un test de la COVID-19. D'où la décision de la Ville de fermer le site pendant deux jours.

Un centre de dépistage mobile sera par ailleurs déployé à cet endroit, vendredi. Les heures de ce centre de dépistage mobile sont encore à confirmer. Le test est fortement recommandé pour votre enfant, qu’il ait des symptômes ou non, fait savoir la Ville de Granby.

Les animateurs infectés membres du même cercle d'amis

Les trois animateurs qui ont reçu un diagnostic positif font partie d’un même cercle d’amis, selon Patrice Faucher, directeur du service de coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Granby.

Ce sont probablement des contagions qui ont eu lieu dans d’autres lieux qu’au camp de jour, croit-il.

Une enquête de la santé publique est toujours en cours. L’éclosion concerne ce site uniquement. Il n’y a pas de recommandations pour les sept autres sites du même camp de jour, fait savoir la santé publique de l'Estrie par voie de communiqué.

Tous les enfants et animateurs du site de l’école secondaire Haute-Ville sont maintenant considérés comme des contacts à faible risque de contamination, poursuit la santé publique.

Patrice Faucher précise par ailleurs être en constante communication avec la direction de la santé publique.

Du fait que nos groupes sont vraiment bien isolés et que les contacts sont limités au minimum, on peut assurer que les gens sont en sécurité au camp de jour.

Patrice Faucher, directeur du service de coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Granby

Le masque obligatoire pour les animateurs

Depuis le premier cas, lundi, la Ville de Granby a demandé à ce que tous les animateurs portent obligatoirement un masque.

Les enfants de première secondaire vont eux aussi devoir porter le masque, souligne Patrice Faucher. La santé publique nous recommande même que tous les enfants portent le masque, poursuit-il.

Pour le moment, la Ville de Granby n’envisage pas de fermer le site où les trois animateurs ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

On sait que c’est un service important pour les parents. On prend toutes les mesures pour assurer la sécurité des enfants et de nos animateurs, lance M. Faucher.

Ce dernier dit toutefois ne pas écarter l’option de fermer si la santé et la sécurité de la population sont en jeu.

Environ 850 enfants fréquentent les camps de jour municipaux à Granby.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Santé publique