•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’homme impliqué dans une arrestation musclée à Saskatoon a été retrouvé

Au lendemain de la publication d’une vidéo controversée d'une arrestation policière musclée, l'Association des policiers de Saskatoon affirme que l’homme arrêté, Evan Penner, était déjà connu des services de police (archives).

Photo : Image fournie par Frank Collins

La Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN) indique qu’Evan Penner, l’homme impliqué dans une arrestation musclée par la police de Saskatoon le 4 juillet dernier, a été retrouvé mercredi matin. Il avait été porté disparu lundi après sa comparution devant la Cour provinciale de la Saskatchewan.

La FSIN mentionne qu’Evan Penner se remet actuellement des blessures qu’il a subies lors de son arrestation, précisant que sa famille veille à son bien-être et tente de lui fournir l’aide en santé mentale dont il a besoin.

Pour l’instant, Evan Penner n’accordera pas d’entrevue aux médias, mais la FSIN tente d'organiser une conférence de presse avec le chef Bobby Cameron et la famille d’Evan Penner d’ici la fin de la semaine.

Il s'agit d'une situation très stressante pour Evan Penner et sa famille, indique la FSIN dans un communiqué. Nous vous demandons de respecter leur vie privée et de laisser Evan Penner et sa famille se concentrer sur le processus de guérison après cet incident.

Plusieurs accusations portées

La vidéo de l'arrestation controversée de samedi montre un policier en train de frapper Evan Penner à plusieurs reprises alors qu’il est au sol. Les policiers ont également utilisé du poivre de cayenne, ainsi qu’un pistolet Taser pour maîtriser l’homme.

On ne connaît pas encore les détails qui ont poussé le policier et Evan Penner vers une confrontation physique. Plusieurs témoins ont indiqué qu’Evan Penner semblait calme avant d’être interpellé par les policiers.

Tout a commencé lorsqu’une femme a contacté son propriétaire pour lui indiquer qu’elle ne se sentait pas en sécurité alors qu’un homme utilisait son boyau d’arrosage pour se laver et qu’il agissait de manière erratique. C’est le propriétaire qui a contacté les autorités.

Un homme avec un chandail bleu.

Evan Penner fait face à de nombreuses accusations, notamment pour tentative de désarmer un agent de la paix, agression d’un agent de police, méfait et possession d'une substance contrôlée.

Photo : Fournie par Indigenous Joint Action Coalition

Selon la police, l’homme aurait présenté des signes de dépendance aux drogues et de troubles de santé mentale au moment où les policiers l’ont interpellé.

Le Service de police de Saskatoon a indiqué dans un communiqué qu’il s’agit d’un incident critique et grave, précisant qu’Evan Penner avait subi des blessures au visage lors de l’arrestation.

Nous avons des responsabilités et des normes à suivre chaque fois que nous employons la force. Je veux assurer que nous prenons la situation au sérieux et que nous ferons tout pour être le plus transparent possible pendant l’enquête, a indiqué le chef Troy Cooper.

L'Association des policiers de Saskatoon a pour sa part déclaré qu'une enquête approfondie permettra de constater que les policiers ont agi de manière appropriée, compte tenu des circonstances.

L'association a également indiqué que ses policiers étaient intervenus plus tôt dans la journée auprès d’Evan Penner pour des plaintes d’exhibitionnisme. L’homme avait été libéré après avoir été appréhendé.

Evan Penner fait face à de nombreuses accusations, notamment pour tentative de désarmer un agent de la paix, agression d’un agent de police, méfait et possession d'une substance contrôlée.

Pas de suspension pour le policier

Le Service de police de Saskatoon avait indiqué mardi qu'un des agents impliqués dans l'arrestation d’Evan Penner avait été mis en congé sans solde.

Mercredi, le Service de police et l’Association des policiers ont précisé que l'officier en question n’était finalement pas suspendu pour le moment. Il a été mis quelques jours en congé, ce qui est conforme aux procédures de la police de Saskatoon lors d’incidents graves.

Les agents impliqués prennent un congé avant de participer à un compte rendu de l'incident. C'est complètement différent d’une suspension pour des raisons disciplinaires ou pour une enquête criminelle, souligne le Service de police.

L'Association des policiers a précisé que l’agent devrait reprendre son poste dès la semaine prochaine.

Avec les informations d’Alexis Lalemant et Morgan Modjeski

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Faits divers