•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta veut revoir la définition des sablières

Un travailleur dans une carrière de sable

Le gouvernement albertain souhaite que le système de réglementation mis en place il y a 15 ans ne change pas.

Photo : Associated Press / Brett Coomer

Émilie Vast

Le gouvernement albertain a déposé un projet de loi qui exclut les projets d’extraction de sable destiné à la construction ou aux routes de la Loi sur la protection de l'environnement. Ainsi, ils ne seraient pas soumis à une évaluation d’impact environnemental. 

Le dépôt du projet de loi 31 suit une décision de la Cour d’appel de l’Alberta rendue en mai. Cette dernière avait statué que le sable était un minéral et qu’il relevait bien de la Loi albertaine sur la protection et l’amélioration de l’environnement.

Par conséquent, toute sablière exploitant plus de 45 000 tonnes par an devait être considérée comme une carrière, ce qui n’était pas le cas avant, et faire l’objet d’une évaluation d’impact environnemental.

Selon le gouvernement conservateur, cette décision a bloqué 500 projets.

Le projet de loi 31 entend donc exclure l’extraction de sable de la Loi sur la protection et l’amélioration de l’environnement.

Le ministre de l'Environnement Jason Nixon veut apporter de la clarté et de la cohérence pour les créateurs d’emploi dans le domaine des sables et des graviers tout en maintenant des règles strictes de protection de l'environnement.

Selon le ministre, le système de réglementation auquel sont soumises les sablières depuis 15 ans est efficace et solide du point de vue environnemental

La chef de l’opposition Rachel Notley aimerait que les groupes autochtones, les associations environnementales et les propriétaires terriens soient consultés afin de déterminer si ce système de réglementation doit être amélioré. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale