•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement du 737 de Lion Air : Boeing règle 90 % des plaintes à l'amiable

Les lettres rouges de la compagnie se dessinent sur le fond blanc de l'avion.

Un Boeing 737 Max 8 de la compagnie aérienne Lion Air, sur le tarmac de l'aéroport international de Soekarno Hatta, près de Jakarta.

Photo : Reuters / Willy Kurniawan

Reuters

Boeing a trouvé des accords pour régler plus de 90 % des plaintes déposées contre le groupe auprès de tribunaux fédéraux américains après l'accident d'un 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air qui a tué les 189 personnes à bord de l'appareil en octobre 2018, selon un document de justice.

Cet accident meurtrier et celui d'un autre 737 MAX en Éthiopie moins de cinq mois plus tard ont provoqué l'immobilisation du modèle phare de Boeing dans le monde et le dépôt de centaines de plaintes en justice pour dénoncer le manque de sécurité de l'appareil.

Dans un document déposé auprès d'un tribunal fédéral de Chicago, l'avionneur américain indique que des plaintes liées à 171 des 189 victimes de l'accident de Lion Air ont été totalement ou partiellement réglées à l'amiable.

Boeing n'a pas indiqué le montant versé aux familles ou aux ayants droit des victimes.

Reuters rapportait l'an dernier que certains dossiers avaient donné lieu à des accords à hauteur d'au moins 1,2 million de dollars.

Des gens se tiennent la main et pleurent en apprenant la disparition de proches à la suite d'un accident d'avion.

Des proches des passagers qui se sont écrasés à bord d’un avion de Lion Air, en mer indonésienne le 29 octobre 2018, réagissent à cette tragédie à l’aéroport de Pangkal Pinak, où le vol devait atterrir.

Photo : AFP / Hadi Sutrisno

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie aéronautique

Économie