•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d’insectes que d’habitude cette année

Dans le monde, il y a 12 000 espèces de fourmis charpentières. Au Canada, il y en a 4 ou 5.

Photo : iStock

Radio-Canada

Si vous retrouvez des fourmis ou encore des perce-oreilles ces temps-ci à l’intérieur de votre maison, vous n’êtes pas seul.

L’exterminateur Éric Blackburn confirme que les insectes sont nombreux cette année. Selon lui, ils ont profité des conditions idéales pour proliférer.

Les sols ont été humides en raison du printemps tardif et des précipitations abondantes et c’est maintenant le temps chaud qui pousse certaines bestioles, les fourmis notamment, à s’inviter à l’intérieur.

C’est un phénomène assez commun. Elles vont chercher l’humidité à l’intérieur des maisons pour se rafraîchir , explique Éric Blackburn.

La fourmi des sables, très commune au Saguenay-Lac-Saint-Jean, entre et sort en quête de fraîcheur et aussi de nourriture. La fourmi charpentière s’installe quant à elle de manière plutôt permanente et nécessite une intervention plus agressive.

La fourmi charpentière est plus tannante parce qu’elle va se répandre à l’intérieur des maisons et va faire son cycle de vie à l’intérieur.

Éric Blackburn, exterminateur, Bio-Pro Extermination

Il n’y a pas que les fourmis qui sont plus nombreuses cette année. Les guêpes profitent des conditions optimales pour construire leurs nids et les perce-oreilles sont déjà au rendez-vous.

Ces derniers ne survivent toutefois pas longtemps quand ils ne sont pas dans leur milieu naturel.

Quand il fait chaud, ils vont tenter de rentrer à l’intérieur. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ne peuvent pas survivre à l’intérieur. Au bout de quelques heures, voire 48 heures, ils vont mourir à l’intérieur parce qu’il faut qu’ils ressortent pour entrer dans le sol et se nourrir , explique en terminant Éric Blackburn.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement