•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

61 % des restaurateurs pourraient ne pas survivre 6 mois

Un homme assis à une terrasse d'un restaurant.

Plus de 500 restaurateurs ont été questionnés par l'Association Restauration Québec lors d'un sondage.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Félix Morrissette-Beaulieu

Un sondage entrepris par l’Association Restauration Québec (ARQ) montre que 61 % des restaurateurs ne peuvent survivre plus de six mois sans aide financière supplémentaire.

Plus de 500 restaurateurs ont répondu au sondage et l'ARQ s'affaire à compiler les résultats, mais déjà, l'organisation dit constater que la situation est critique.

Lors de l’entrée en vigueur de la TPS, je vous parle évidemment au début des années 90, on avait connu 900 faillites de restaurants au Québec. C’était le record absolu de tous les temps, témoigne François Meunier, vice-président affaires publiques et gouvernementales de l’Association Restauration Québec.

Honnêtement, je m’attends à avoir au moins trois fois plus de faillites que ça.

François Meunier, vice-président affaires publiques et gouvernementales de l’Association Restauration Québec

La baisse d’achalandage ne permettra pas, pour plusieurs, de compenser les pertes subies en trois mois de fermeture, selon M. Meunier.

Si les restaurateurs sont propriétaires de leur édifice et peu endettés, leurs chances de survie sont plus grandes, selon lui.

Fermetures

Dans la grande région de Québec, des fermetures ont déjà été annoncées. Les restaurants Jaja, du groupe Restos Plaisirs, dans les secteurs Lebourgneuf et Sainte-Foy, resteront définitivement fermés.

L'enseigne du restaurant Jaja dans le secteur Sainte-Foy

Les restaurants Jaja de Sainte-Foy (sur la photo) et Lebourgneuf ferment définitivement leurs portes.

Photo : Radio-Canada

Le restaurant Pacini de Lévis n'a pas rouvert ses portes, contrairement à d'autres restaurants de la bannière de la région. Sa réouverture est compromise, confirme par courriel le vice-président marketing, Marc-André Rivard.

Nous avons un problème de ressources au Pacini Lévis, précise M. Rivard et les prochains jours seront décisifs.

L'enseigne de Pacini, à l'extérieur du restaurant.

Un restaurant Pacini

Photo : Radio-Canada

Du côté des restaurants Cosmos, seuls les établissements de Lebourgneuf et Sainte-Foy ont rouvert. Ceux de Lévis et de la Grande-Allée sont fermés.

La salle à manger d'un restaurant de Québec.

Le restaurant Cosmos de Sainte-Foy à Québec a rouvert ses portes après plusieurs mois de fermeture.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

De l’aide à Lévis

Devant ces menaces de fermeture, la Ville de Lévis tente d’aider ses restaurateurs, selon Philippe Meurant, directeur du développement économique et de la promotion.

La Ville a rendu disponible un prêt d’un maximum de 20 000 $, remboursable sur trois ans, sans intérêt.

Une campagne pour promouvoir l’achat local a aussi été lancée.

Or, les défis, comme attirer les clients, demeurent. La distanciation, le nombre de personnes qui peuvent entrer, il faut avouer que l’expérience client n’est pas optimale. Il y a des gens qui ne sont pas vraiment intéressés. Notre principal enjeu, c’est de les décider à le faire, et le faire localement, constate M. Meurant.

Il existe 170 établissements de restauration à Lévis. Les restaurateurs ont perdu 70 % de leurs revenus durant la pandémie, selon M. Meurant.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Restaurants