•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'hôpital de Maria est en crise, selon un syndicat

Hôpital de Maria

L'hôpital de Maria (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec (SIIIEQ-CSQ) accuse le CISSS de la Gaspésie de négliger les travailleurs et les soins à la population depuis plusieurs semaines.

Selon le syndicat, c'est une crise qui sévit à l'hôpital de Maria. Il manquerait d'infirmières, d'infirmières auxiliaires et d'inhalothérapeutes pour tous les quarts de travail, ce qui accentuerait les risques graves de morbidité et de complications. Le personnel serait épuisé, ce qui compromettrait les soins de santé, toujours selon le SIIIEQ-CSQ.

Le syndicat avance que la confusion règne dans l'établissement et que l'intimidation est constante de la part des gestionnaires.

À titre d’exemple, le communiqué de presse du SIIIEQ-CSQ explique que dans le département de maternité, les infirmières doivent travailler régulièrement 16 heures d'affilée, l'une d'elles aurait même dû faire 32 heures de travail avec seulement quatre heures de repos.

Le syndicat note que depuis le début de l'année, 7 % du personnel a démissionné en raison de ces conditions.

Selon le président du SIIIEQ Est-du-Québec, Pierre-Luc Bujold, l'urgence déborde. Lorsque des accidentés de la route monopolisent l'urgence en raison du manque de personnel, des patients sur civières seraient négligés, mettant leur vie en danger.

Dans les dernières semaines, il y a plusieurs patients qui ont failli mourir par manque de surveillance de l'équipe parce que l'équipe est trop réduite pour le nombre de patients qu'il y a sur place. C'est très très très inquiétant, juge M. Bujold.

Selon lui, la fermeture de la frontière du Nouveau-Brunswick en raison de la pandémie amplifie le problème.

Les gens du secteur ouest de la Baie-des-Chaleurs qui consultaient à Campbellton se redirigent vers Maria, ça fait que ça augmente considérablement la clientèle de l'hôpital de Maria, explique-t-il.

Le syndicat déplore également le manque d'écoute du CISSS qui laisse la situation se dégrader, dénonce Pierre-Luc Bujold

On a demandé depuis deux semaines maintenant des rencontres pour les salariés de ces unités pour qu'on puisse dégager des solutions ensemble avec les salariés, le syndicat, les ressources humaines et la direction des soins infirmiers. [...] Qu'ils refusent de rencontrer des salariés pour améliorer la situation, c'est complètement inacceptable, dit Pierre-Luc Bujold.

Le CISSS de la Gaspésie dit ne pas être en mesure de commenter aujourd’hui les allégations du SIIIEQ-CSQ.

Avec les informations de Pierre Cotton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !