•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Golf et motocross pour Laurie Blouin en attendant la neige

Laurie Blouin pratique le golf et le motocross.

Photo : Radio-Canada

Laurie Blouin n’aura pas le temps de s’ennuyer cet été, en attendant la nouvelle saison de planche à neige. L’athlète olympique de Stoneham passera ses temps libres entre le terrain de golf et la piste de motocross.

Laurie Blouin le dit d'emblée, elle n’aime pas demeurer en place à ne rien faire. J’aime ça quand ça roule. La saison de snowboard va commencer bientôt, alors il faut en profiter maintenant.

En plus du motocross qu’elle pratique depuis qu’elle est jeune adolescente, Laurie Blouin a récemment ajouté le golf à sa longue liste d’activités estivales, après avoir tourné le dos à ce sport ces dernières années.

Mon entraîneur et mon amie Lisa pratiquent le golf, mais je n’ai pas accroché tout de suite. Je n’avais vraiment pas la patience pour ça, lance-t-elle en riant. Cette année, j’ai eu une bulle et j’ai vraiment eu la piqûre pour le golf. J’essaie de jouer deux parties par semaine au moins.

La médaillée d’argent des Jeux de Pyeongchang avoue avoir beaucoup de plaisir sur le tertre de départ, d’où elle s’élance sans retenue en quête de longues distances.

Même si elle n’arrive toujours pas à corriger le crochet extérieur qui tire sa balle vers la droite de l’allée.

Je suis quand même capable de décocher la balle loin, même si elle n’est pas droite. Je me place en position pour faire en sorte que la balle tombe au milieu, ajoute-t-elle.

Concentration

Laurie Blouin dit pratiquer le golf pour le plaisir, mais aussi pour permettre à sa fibre compétitive de s’exprimer.

Je suis expressive en général dans la vie. Au golf, je sais qu’on ne doit pas parler fort, mais si je fais un bon coup, on m’entend. Et quand ça va moins bien, je peux dire de gros mots!

Laurie Blouin lors d'une sortie de golf

Laurie Blouin lors d'une sortie de golf

Photo : Radio-Canada

La planchiste de 24 ans estime aussi pouvoir tirer un avantage du temps passé sur le terrain de golf, une activité qui demande selon elle, une plus grande concentration que la planche à neige.

Je me dis que si je suis bonne à me concentrer au golf et à faire souvent de bons coups, ça peut m’apporter des bénéfices quand je serai sur mon snowboard.

La motocross pour l’adrénaline

Si le golf lui fait travailler son mental, comme l’a si bien dit un acteur québécois, le motocross permet à Laurie Blouin de renforcer son corps en vue de la saison de coupe du monde.

Laurie Blouin en motocross

Laurie Blouin en motocross

Photo : Radio-Canada

J’ai déjà entendu dire que c’était un des sports les plus physiques. Ça ne parait pas, mais toutes les parties du corps travaillent, les bras comme les jambes.

Et comme les planchistes ont toujours besoin de leur dose d’adrénaline, la piste de motocross est l’endroit tout désigné pour Laurie Blouin.

Les sauts, c’est ce que j’aime. J’aime être dans les airs. C’est différent en moto, parce que tu as une grosse machine entre les jambes. En planche à neige, c’est toi la machine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Ski et surf des neiges