•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refusé en raison de son chien, un couple d'Alma cherche activement un logement

Nathalie Lefebvre et Clarence Drolet n'ont pu intégrer leur nouvel appartement en raison de leur chien.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un couple d'Alma lance un appel à l'aide pour tenter de se trouver un logement. L’homme et la femme avaient une entente verbale pour intégrer un appartement la semaine dernière, mais les propriétaires ont décidé à la dernière minute de ne pas les accueillir dans l'édifice à logements. Un policier s’est même chargé de leur faire le message.

Moi, je me suis départie de mes meubles pour être capable de rentrer dans le logement meublé , déplore Nathalie Lefebvre. Elle et son conjoint, Clarence Drolet, sont convaincus que la situation est attribuable à leur chien.

Le chien, c'était entendu de même, il n'y avait aucun problème. Elle a dit : "Je ne peux plus te prendre parce qu'on perd des locataires à cause du chien" , affirme Clarence Drolet, précisant que l’entente était si claire qu’il avait même apporté certains de ses effets personnel à l’endroit où il devait habiter. Ma vie était dans sa cour, dans un abri Tempo, toujours avec sa permission parce qu'on lui a demandé , soutient-il.

Aide d’urgence

Bien qu'une entente verbale ait une certaine valeur légale, il est difficile de la faire appliquer devant la Régie du logement. Le couple a donc été relogé à l’Hôtel universel d’Alma, le temps de trouver un autre appartement.

La Société d’habitation du Québec offre une aide financière pour soutenir les gens qui se retrouvent sans logement dans les municipalités où le taux d’inoccupation est de moins de 2 % afin d’éviter qu’ils ne se retrouvent à la rue. Ce taux atteint 1,9 % à Alma.

Taux d'inoccupation

  • Dolbeau-Mistassini : 7 %
  • Roberval : 4,7 %
  • Saguenay : 3,7 %
  • Saint-Félicien : 2 %
  • Alma : 1,9 %

Source : Société d'habitation du Québec

Le programme d’aide d’urgence aux ménages sans logis prévoit jusqu’à trois mois d’aide financière pour l’hébergement, l’entreposage et le déménagement. Parallèlement, la Ville d’Alma a elle aussi accepté d’aider le couple jusqu’à un maximum de 2000 $.

Selon l’attachée de presse de la ministre Andrée Laforest, Clarence Drolet et Nathalie Lefebvre seraient les seules personnes à avoir besoin d’accompagnement en ce moment dans la région pour se loger.

Recherches infructueuses

Après plusieurs jours de recherche, Nathalie Lefebvre et Clarence Drolet n'ont pas toujours pas trouvé de 4 et demi meublé qui répond à leurs besoins et, surtout, où les chiens sont acceptés.

Moi, mon chien, j’y tiens. J’ai besoin de lui.

Nicole Lefebvre

Il n’est pas question pour eux de se départir de Charlot.

La situation du couple fait prendre conscience au conseil de ville d’Alma que le taux d’inoccupation atteint un plancher jamais atteint jusqu’à maintenant.

D’après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Société