•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 55 ans : la mystérieuse explosion du vol CP 21 en Colombie-Britannique

Une personne regarde la carcasse de l'avion.

L'explosion du vol CP-21 en 1965 en Colombie-Britannique n'a laissé aucun survivant.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le 8 juillet 1965, le vol 21 de la compagnie aérienne Canadian Pacific (CP) explose à 450 km au nord de Vancouver, tuant les 52 personnes à bord. L’explosion de cet avion reste un des plus grands massacres non résolus de l’histoire canadienne. Aucun coupable n’a été identifié 55 ans plus tard. 

Une explosion en plein ciel

Avec Whitehorse comme destination finale, le vol CP 21 quitte l’aéroport international de Vancouver en direction de Prince George. Des escales sont prévues à Fort St John, Fort Nelson et Watson Lake. Toutefois, à peine une heure après le décollage, une violente explosion se produit et la queue du Douglas DC-6 se détache du reste de l’appareil. Trois appels de détresse sont envoyés vers la tour de contrôle de Vancouver, mais l’avion s’écrase finalement violemment au sol à 40 kilomètres à l’ouest de la municipalité de 100 Mile House. Les 46 passagers et 6 membres d’équipage qui s’y trouvent perdent la vie.

Au lendemain de l’explosion, une équipe de télévision de CBC est dépêchée sur place et les images qu’elle tire des décombres témoignent de la catastrophe.

Des suspects, mais aucune accusation

Une enquête de la GRC conclut que l’explosion est d’origine criminelle et qu’une bombe placée dans les toilettes à l’arrière de l’avion a provoqué l’explosion. Elle identifie également quatre passagers comme étant des suspects, soit parce qu’ils possèdent une police d’assurance vie élevée pour l’époque, soit parce qu'ils ont des connaissances particulières sur certains produits explosifs. Toutefois, aucune preuve n’est suffisante pour porter des accusations. 

L’enquête a finalement été fermée et le mystère reste entier pour les familles des victimes de la tragédie. 

Commémoration 

En 2015, à l’occasion du 50e anniversaire de la catastrophe, les familles des victimes se sont rassemblées dans la ville de 100 Mile House pour souligner l’événement et dévoiler un monument à la mémoire des victimes.

Une plaque sur laquelle sont inscrits les noms de tous les passagers morts dans le vol CP 21.

La GRC a déterminé que l'explosion était d'origine criminelle, mais aucune preuve n'a permis d'identifier un coupable.

Photo : Facebook / C.P. Air Flight 21

En 2018, une équipe de CBC a tenté de revisiter l’enquête avec des techniques modernes. Toutefois, le travail journalistique n'a pas permis d’apporter une nouvelle conclusion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accidents et catastrophes

Justice et faits divers