•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan n'augmentera pas le prix du gaz naturel en 2020

Bronwyn Eyre, assise, donne une entrevue lors de la présentation du rapport annuel de SaskEnergy.

Selon la ministre responsable de SaskEnergy, Bronwyn Eyre, les 43 millions de dollars nets perçus l'an dernier correspondent à une moyenne habituelle.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dans son nouveau rapport annuel, la ministre responsable de SaskEnergy, Bronwyn Eyre, livre son constat : malgré les instabilités engendrées par la COVID-19, la société d'État s'en tire la tête hors de l'eau. Aucune augmentation du prix du gaz naturel n'est d'ailleurs à prévoir d'ici la fin de l'année.

La COVID-19 a mis à mal plusieurs industries, affirme d'entrée de jeu Bronwyn Eyre en présentant le rapport annuel de SaskEnergy, mardi.

Malgré la pandémie, le rapport annuel pour la période 2019-2020 révèle qu’il s’agit d’une année record pour la société d'État. La demande en gaz naturel a augmenté pour la cinquième année consécutive et les revenus provenant du transport et du stockage ont atteint leur maximum.

De nouveaux pics de consommation quotidienne de gaz naturel ont par ailleurs été enregistrés à la mi-janvier 2020, lorsque des avertissements de froid extrême étaient en vigueur dans plusieurs régions de la Saskatchewan.

Parallèlement, le rapport souligne que les clients de SaskEnergy ont profité du tarif de base le plus bas en 20 ans. Selon Bronwyn Eyre, le prix du gaz naturel pour les résidents en Saskatchewan est troisième au classement des prix les plus bas au Canada. La ministre ajoute par ailleurs qu’il n’y aura pas d’augmentation à court terme.

La société d'État chiffre ses revenus consolidés à 43 millions de dollars en 2019-2020. C’est une baisse importante par rapport aux 166 millions de dollars enregistrés en 2018-2019.

La ministre explique que cette période avait été particulièrement lucrative, notamment en raison de l'hiver très froid et de la forte demande industrielle. Elle ajoute que les 43 millions de dollars nets perçus l'an dernier correspondent davantage à une moyenne habituelle.

Avec les informations d’Aimée Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Énergie