•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aide aux musées scientifiques soulage des établissements de l’Est-du-Québec

La façade du musée Exploramer.

Le musée Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, profitera d'une aide financière de la part de Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie-Josée Paquette-Comeau

L’annonce d’une enveloppe de 3,7 millions de dollars pour les musées à vocation scientifique est accueillie avec soulagement par divers établissements de l’Est-du-Québec.

Un peu plus d’une quinzaine de musées à vocation scientifique et technologique se partageront la somme annoncée mardi matin par la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Au cours des quatre prochaines années, un total de 20 millions de dollars sera octroyé à ces musées.

Parmi ces institutions, Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, pourra compter sur une somme de 200 000 $ pour l’année en cours.

C’est de l’argent que l’on demandait et que l’on revendiquait depuis 2001, explique la directrice générale d’Exploramer, Sandra Gauthier.

Mme Gauthier explique qu’il s’agit de fonds de fonctionnement et que l’argent servira notamment à payer les employés et les divers frais d'entretien du bâtiment.

L’attente a également été longue du côté du Centre d'interprétation sur les mammifères marins de Tadoussac. Si un financement ponctuel avait été accordé en 2018 et l'an dernier, des sommes récurrentes sont attendues depuis plus de dix ans, soutient le directeur du centre, Patrice Corbeil.

Une sculpture de béluga en avant-plan, un édifice à deux étages en arrière-plan.

Le Centre d'interprétation des mammifères marins à Tadoussac

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

On attendait la réponse officielle et là on l’a, explique-t-il. C’est encore plus rassurant de savoir que ces sommes sont pour les quatre prochaines années. Le Centre d’interprétation pourra compter sur un financement d’un peu plus de 143 000 $ pour la saison 2020-2021.

Même son de cloche du côté du Bioparc de la Gaspésie à Bonaventure où cette aide servira notamment à nourrir les animaux et à payer les soins vétérinaires.

C’est une bonne nouvelle pour nous, car ça vient sécuriser nos opérations, de poursuivre nos activités et notre mission, estime la directrice générale du Bioparc, Marie-Josée Bernard.

Le Bioparc recevra pour sa part 250 000 $ pour l’année en cours.

Retour sous le ministère de la Culture

En plus du financement annoncé par Québec, c’est aussi le retour des musées à vocation scientifique dans le giron du ministère de la Culture qui constitue une bonne nouvelle aux yeux des gestionnaires.

Car l’an dernier, le financement de ces musées relevait plutôt du Fonds de recherche du Québec.

C’est sécurisant de se retrouver sous l’égide de ce ministère-là parce que c’est signe qu’on a de la reconnaissance et c’est aussi signe de la solidité du financement pour cette année, mais aussi de la récurrence pour les prochaines années, explique Mme Bernard.

Ce qui est important, c’est le dialogue, ajoute quant à lui Patrice Corbeil. Nous sommes une classe à part, les musées scientifiques, et il doit y avoir un dialogue pour qu’on puisse se développer et que le ministère réponde à nos besoins au fil des ans.

Pour Sandra Gauthier, c’est également une indication qu’Exploramer pourra compter sur le programme d’aide au fonctionnement des institutions muséales, un coup de pouce bien apprécié en ces temps de pandémie.

C’est sûr qu’avec la pandémie on a des revenus qui seront moindres étant donné qu’on a moins de visiteurs permis en même temps, explique Mme Gauthier. Cet argent-là ne vient pas combler la perte de revenus liée à la pandémie. Il devrait y avoir un réaménagement financier qui va permettre de combler les déficits de la COVID-19 avec d’autres aides [à venir].

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale