•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d’un fonctionnaire sur deux poursuivra partiellement le télétravail

Un ordinateur portable, un agenda, un casque d'écoute, un calepin, un téléphone cellulaire et un stylo sont posés sur une table, à proximité d'une fenêtre.

Actuellement, 70 % des fonctionnaires québécois font du télétravail.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Le Secrétariat du Conseil du trésor (SCT) s’attend à ce qu’environ 60 % des 30 000 fonctionnaires provinciaux qu’on retrouve dans la région de Québec poursuivent partiellement le télétravail après la pandémie de COVID-19.

Cela représente 18 000 employés. Le SCT entend limiter à deux ou trois le nombre de jours par semaine où certains fonctionnaires pourront faire du télétravail.

Au deuxième jour des travaux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) portant sur le projet de tramway, mardi, le gouvernement du Québec a discuté des impacts de la crise sanitaire sur le télétravail dans la fonction publique.

Le représentant du SCT, Jean-Philippe Day, a indiqué que 70 % du personnel de la fonction publique faisait actuellement du télétravail en raison de la pandémie. Certaines tâches doivent toutefois être réalisées en présentiel pour continuer d’offrir les services aux citoyens, d’où le maintien de 30 % des employés sur leur lieu de travail.

Photo aérienne du centre-ville de Québec. On distingue notamment l'édifice Marie-Guyart et l'hôtel du Parlement du Québec.

Un peu plus de 30 000 fonctionnaires de l'État québécois travaillent dans la région de Québec.

Photo : Radio-Canada / André-Pier Bérubé

Productivité accrue, trafic réduit

Depuis le mois de septembre 2018, le Secrétariat du Conseil du trésor a lancé différents projets pilotes sur le télétravail auprès de quelque 1000 fonctionnaires.

Jusqu’ici, les gains de productivité étaient observables chez le personnel faisant du télétravail un ou deux jours par semaine. La pandémie a toutefois augmenté la productivité des télétravailleurs.

Actuellement, les télétravailleurs surtravaillent un peu. Je ne sais pas si c'est de l'inconfort d'être à la maison, la crainte de la perspective qu'ils ne travaillent pas, mais disons qu'actuellement, il y a même une préoccupation qu'on peut avoir au niveau de la santé des personnes [en raison] d’une surconnectivité et d'une sédentarité plus grande, a mentionné M. Day.

Le gouvernement s’attend à ce que les employés exercent de la pression pour effectuer trois jours de télétravail plutôt que deux.

Jean-Philippe Day a expliqué que les employés ont droit à des déductions fiscales pour certaines dépenses (frais de chauffage, d’électricité, achat de fournitures de bureau, etc.) à compter de trois jours par semaine de télétravail.

Près d'un participant aux projets pilotes sur deux se rendait au travail à bord de sa voiture personnelle, ce qui permet d'anticiper une réduction du trafic automobile, attribuable au télétravail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Transport en commun