•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Complexe 4 glaces : Gatineau prolonge la durée de l'entente avec VMSO sur 45 ans

La Ville pourrait se voir remettre l'édifice plus tard que prévu, et les coûts de location des heures de glace vont augmenter, puisqu’ils seront indexés immédiatement.

Un aréna en construction.

Les coûts de construction du nouvel amphithéâtre ont bondi de 20 millions de dollars, notamment à cause de la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada

Le conseil municipal de Gatineau a adopté, mardi soir, une résolution modifiant l’entente de la Ville avec Vision Multisports Outaouais (VMSO) pour permettre au promoteur privé d’emprunter plus d’argent afin de surmonter l'augmentation des coûts de construction du « nouveau Guertin » engendrée par la COVID-19.

Le montant investi par la Ville de Gatineau pour la construction du complexe demeure le même, soit 37,8 millions de dollars. Toutefois, la Municipalité devra débourser une somme additionnelle de 450 000 $ par année pour l’utilisation de l’aréna.

La proposition du maire Maxime Pedneaud-Jobin — à laquelle se sont opposés quatre conseillers — suggère de payer davantage pour la location d’heure de glace dans les futurs arénas. Cette indexation fera passer le coût de la location de 260 $ à 302 $ l’heure. La Ville accepterait aussi une hausse des tarifs au Complexe Branchaud-Brière.

Si la Ville exploitait un tel site, le taux horaire municipal serait de 381 $ de l’heure, indique la Ville de Gatineau dans un échange de courriels. Le coût de location pourrait cependant continuer de grimper au fil des ans.

En vertu de la résolution présentée aux conseillers, VMSO resterait aussi propriétaire de l’édifice pendant 45 ans, alors que le protocole initial prévoyait que la Ville pourrait en prendre possession dans 25 ans avec deux options de renouvellement de 10 ans, précise la Municipalité dans un communiqué.

L'ajout de ces deux prolongations optionnelles à l’entente permettrait une plus longue période d’amortissement de l’emprunt par VMSO, peut-on lire dans un document de présentation technique.

20 M$ de plus nécessaires pour le projet

La COVID-19, l’arrêt des travaux qu’elle a engendré, de même que d’autres facteurs liés, entre autres, à certains appels d’offres ont fait bondir le budget de construction du nouveau complexe sportif. Il s’établit maintenant à près de 101,9 millions de dollars, soit 20 millions de plus que ce qui était initialement prévu.

L’incertitude quant à la reprise des événements sportifs à cause de la pandémie remet aussi en question les sources de revenus de VMSO à plus long terme. Les révisions que la Ville veut apporter à son protocole d’entente ont pour but d’appuyer l’organisme dans ses démarches pour obtenir le financement supplémentaire auprès du gouvernement du Québec et de Desjardins.

Selon une présentation technique, la majoration du taux horaire de location des patinoires permettrait à VMSO d’emprunter 12 millions de dollars à court terme. La prolongation de la durée des protocoles, elle, permettrait à VMSO d’emprunter 8 millions de dollars à court terme.

Actuellement la solution à l’étude par le gouvernement du Québec est celle de garantir un nouveau prêt de 20 millions de dollars que nous, comme Ville, nous garantissons déjà en acceptant d’augmenter le tarif de location, a soulevé la conseillère Louise Boudrias lors du caucus préparatoire en marge de la réunion du conseil.

Je ne comprends pas que le gouvernement du Québec ne finance pas une partie du manque à gagner qui pourrait réduire le taux de location pour la Ville, a-t-elle ajouté.

Moins d'économies pour Gatineau

Par conséquent, les économies que Gatineau fera à long terme seront moins importantes que prévu. Les dispositions de l’entente initiale auraient permis à la Municipalité d’économiser 33 millions de dollars sur 25 ans et jusqu’à 73 millions de dollars après 45 ans. Selon les modifications proposées, ces sommes passeraient à 22 millions sur 25 ans et à 53 millions sur 45 ans.

Nous avons perdu 11 millions d’économies en deux ans et nous ne connaissons pas encore les impacts de l’augmentation du tarif de location sur nos projets d’arénas futurs, a également noté Mme Boudrias.

Ce n’est pas la première tempête que traverse VMSO dans cette saga, reconnaît quant à lui le maire, mais il vaut quand même mieux que le promoteur reste maître du projet, malgré les problèmes qu’il a pu éprouver, selon lui.

Si on hérite de l’édifice, d’abord il faut recommencer une grande partie des appels d’offres […] alors que quand c’est VMSO, il y a un certain nombre d’appels d’offres qui se faisaient avec leur argent, ce n’est pas l’argent du public, a-t-il affirmé.

Et aussi, la gestion pendant 45 ans, ça nous coûterait aussi plus cher que si c’était VMSO qui le gérait, a ajouté le maire Pedneaud-Jobin. Le chantier, qui a repris à la fin du mois de mai, est terminé à environ 65 %. Le complexe devrait ouvrir ses portes à l’hiver 2021.

5,5 M$ de plus pour la Place des Pionniers

Le projet de la Place des Pionniers dans le secteur d'Aylmer coûtera aussi plus cher que prévu. L'évaluation du projet, qui était basée sur les coûts de construction de 2018, vient de passer de 44 millions de dollars, à près de 50 millions de dollars, en raison de l'inflation.

La facture comprend la démolition de l'édifice de la rue principale, la relocalisation des services et la reconstruction de la bibliothèque Lucy-Farris. Selon le maire de Gatineau, l'ajustement budgétaire est nécessaire pour lancer le concours d'architecture qui doit accompagner le projet qui sera lancé dès l'année prochaine.

Ce dernier maintient qu'il s'agit davantage d'une « indexation » que d'une augmentation. Quand on va ouvrir les offres et qu'on va octroyer le contrat, on va avoir un autre ajustement. Ça peut être vers le bas, ça peut être vers le haut, a-t-il spéculé.

L'ajustement financier ne fait pas l'affaire de tous. Deux conseillers municipaux s'y sont opposés lors de la réunion mensuelle des élus, mardi. Le projet a néanmoins été adopté à la majorité.

La démolition de la Place des Pionniers doit s'amorcer en août 2021. La bibliothèque, qui s'installera dans les locaux de l'ancien cinéma des galeries d'Aylmer le temps des travaux, devrait ouvrir les portes de ses nouvelles installations en 2024.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale