•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Palmarès des plus beaux campings de la Mauricie (selon les Mauriciens)

D'après un sondage maison réalisé sur la page Facebook d'ICI Mauricie Centre-du-Québec.

Campeurs au parc national de la Mauricie.

Campeurs au parc national de la Mauricie

Photo : Stephane Daoust

Élyse Allard

Qu’il soit sauvage ou de luxe, le camping ne laisse aucun amateur de plein air indifférent. Et s’il y a une chose que la Mauricie a à offrir, c’est bien sa nature sauvage et luxuriante à proximité des grands centres.

Que vous soyez seul, en couple ou en famille, voici quatre campings qui vous feront apprécier les richesses de notre belle région. Leur ordre d’apparition dans ce palmarès a été déterminé à la suite d’un sondage réalisé sur la page Facebook d’ICI Mauricie Centre-du-Québec.


Plage du Camping du Parc, à Saint-Mathieu-du-Parc.

Plage du Camping du Parc, à Saint-Mathieu-du-Parc

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

1re position : le Camping du parc, à Saint-Mathieu-du-Parc

Depuis près de 25 ans, les campeurs saisonniers et de passage visitent cette institution de Saint-Mathieu-du-Parc, à mi-chemin entre le camping familial organisé au quart de tour et le camping sauvage.

Ils aiment tout particulièrement sa petite, mais très sympathique plage, qui borde un lac artificiel, sa grande piscine chauffée et ses tout nouveaux jeux d’eau. On y trouve également des terrains de badminton et de volleyball, une salle communautaire avec des tables de ping-pong et de baby-foot, des livres et des jeux de société, ainsi qu’une jolie piste cyclable en forêt. Il est notamment possible d’y louer des vélos.

Piscine chauffée et jeux d'eau au Camping du Parc.

Piscine chauffée et jeux d'eau au Camping du Parc

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Les amateurs de plein air y campent eux aussi pour sa proximité avec le magnifique parc national de la Mauricie, dont l’un des accès principaux est situé à quelques kilomètres du camping.

Nouveauté cette année : des tentes tout équipées de style prêt-à-camper, avec cuisine complète, lits, foyer et toilette, s’ajoutent aux 171 emplacements du Camping du Parc, majoritairement boisés. Les campeurs peuvent également choisir entre un terrain sans ou avec services, qui comprennent l’eau, l’électricité et, si désiré, les égouts.


Campeurs au parc national de la Mauricie.

Campeurs au parc national de la Mauricie

Photo : Stephane Daoust

2e position : les campings du parc national de la Mauricie

La Mauricie a la chance d’être l’une des rares régions du Québec à avoir son propre parc national fédéral. 

Situé entre Montréal et Québec, le parc national de la Mauricie s’étend sur 536 kilomètres carrés. Sa nature sauvage est un parfait échantillon des paysages de la chaîne de montagnes des Laurentides, qui offre de nombreux points de vue à couper le souffle.

Sur son vaste territoire sillonné de sentiers pédestres, le parc comprend trois différents campings : le Mistagance, celui de la rivière à la Pêche et celui du lac Wapizagonke, sans doute le plus apprécié des trois. Le fait qu’il borde le magnifique cours d’eau de 15 kilomètres de long et qu’il présente une plage sauvage n’est pas étranger à son succès auprès des campeurs. Il est aussi possible d’y louer kayak ou canot pour découvrir le lac directement à partir du camping.

Tente oTENTik au parc national de la Mauricie.

Tente oTENTik au parc national de la Mauricie

Photo : Miguel Legault

Au parc national de la Mauricie, les campeurs ont le choix entre un emplacement de camping sans ou avec services. Ils peuvent y séjourner avec une simple tente ou en caravane. Qui plus est, ceux qui n’ont pas l’équipement nécessaire pour camper ou qui sont simplement attirés par un peu plus de confort, peuvent louer l’une des 25 tentes oTENTik, à mi-chemin entre le chalet et la tente prospecteur, avec leur structure en bois et en toile, leurs lits avec matelas, leur cuisine, leur barbecue et leur table à pique-nique.


Glissade d'eau au Camping la Gervaisie, à Saint-Tite.

Glissade d'eau au Camping la Gervaisie, à Saint-Tite

Photo : Camping La Gervaisie

3e position : le Camping la Gervaisie, à Saint-Tite

Le Camping la Gervaisie, à Saint-Tite, doit son nom à son fondateur, Yvon Gervais. Visionnaire, son premier propriétaire a créé son paysage de toutes pièces sur la terre familiale de son épouse au milieu des années 1970.

Aujourd’hui, les campeurs sont nombreux à y apprécier les magnifiques bouleaux et les chics rangées de cèdres plantés par M. Gervais. Le lac naturel et la plage privée du camping, réservés à ses clients et à leurs visiteurs, font aussi partie des raisons pour lesquelles les campeurs choisissent la Gervaisie.

Les enfants et adolescents y trouvent aussi leur compte. Piscine chauffée, glissade d’eau qui mène au lac, pédalos, kayaks, fermette et activités spéciales, comme le Noël ou l’Halloween du campeur; rien n’est épargné pour les divertir.

Caravane à louer au Camping la Gervaisie, à Saint-Tite.

Caravane à louer au Camping la Gervaisie, à Saint-Tite

Photo : Camping La Gervaisie

Autre avantage intéressant de la Gervaisie : la possibilité d’y louer une caravane clé en main déjà installée sur un terrain, qui comprend chambre principale, lits superposés, cuisine, salle de bain, patio et foyer à l’extérieur.


Terrain de camping au parc de la rivière Batiscan.

Terrain de camping au parc de la rivière Batiscan

Photo : Linda Letendre

4e position : les campings du parc de la rivière Batiscan

Contrairement au Camping la Gervaisie, le parc de la rivière Batiscan est beaucoup plus sauvage et visité principalement par des campeurs de passage, qui y demeurent quelques jours à la fois.

Or, les activités n’y sont pas moins nombreuses : randonnée pédestre, vélo de montagne, via ferrata, tyrolienne, kayak de rivière, pêche, interprétation de la nature avec guides et musée. Les amateurs de la nature y sont comblés.

Tyrolienne au parc de la rivière Batiscan.

Tyrolienne au parc de la rivière Batiscan

Photo : Damien Lir

Le parc régional, qui vient de souligner ses 40 ans, est divisé en cinq campings situés dans des secteurs éloignés les uns des autres. Sur un total de 180 emplacements, une soixantaine offrent deux services (eau et électricité), quelques-uns ont les égouts en plus, mais la plupart sont plus rustiques. Le très à la mode prêt-à-camper est aussi offert, sous forme de refuges, de cabines, de yourtes ou de tentes.

Fait intéressant : l’ambiance et la clientèle sont différentes d’un camping à l’autre. Alors que certains secteurs sont plus familiaux, d’autres sont réservés davantage aux jeunes couples sans enfant ou aux retraités.

Petit conseil de la directrice générale du parc de la rivière Batiscan, Nicole Robert : n’hésitez pas à venir y camper à l’automne. La météo y est souvent clémente et la forêt, colorée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Art de vivre