•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Jean veut faire de la discrimination raciale une infraction punissable

Un homme noir portant une chemise avec une cravatte.

Timothy Christie, ancien membre de la Commission policière de Saint-Jean et directeur régional des Services d'éthique du Réseau de santé Horizon.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick compte exercer de la pression sur les gouvernements provincial et fédéral afin de faire de la discrimination raciale une infraction punissable.

La motion du conseil municipal, introduite lundi par le maire Don Darling, appelle à un changement de la loi provinciale et du Code criminel du Canada.

Cette initiative est menée par la communauté, selon le maire.

Si nous voulons une ville inclusive, qui prospère et se développe, nous allons devoir apporter le genre de changements que nous proposons ce soir, a-t-il dit lundi.

Les conseillers municipaux ont entendu une présentation de Timothy Christie, ancien membre de la Commission policière de Saint-Jean et directeur régional des Services d'éthique du Réseau de santé Horizon.

M. Christie a notamment relaté qu'il a déposé une plainte en 2017 et que celle-ci n’est toujours pas résolue à ce jour.

Les cas de discrimination raciale sont pris en charge par la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick et peuvent prendre des années à être résolus.

La Commission a le pouvoir de demander une restitution, mais elle ne peut pas punir les contrevenants.

M. Christie affirme que la Loi sur les droits de la personne du Nouveau-Brunswick est corrompue par le racisme systémique.

Une des premières choses à faire pour se débarrasser du racisme systémique au Nouveau-Brunswick est de rendre la discrimination raciale punissable.

La motion approuvée par le conseil municipal vise à demander au gouvernement provincial des amendements aux lois pour rendre la discrimination raciale condamnable.

Des lettres seront envoyées aux autres municipalités du Nouveau-Brunswick les invitant à faire pression pour des changements législatifs.

La Ville de Saint-Jean enverra aussi une lettre au gouvernement fédéral pour lui demander de modifier le Code criminel afin de rendre la discrimination raciale illégale.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique municipale