•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis pourraient bannir TikTok

L'application TikTok sur un téléphone intelligent.

TikTok a plus de 800 millions d'utilisateurs et utilisatrices.

Photo : afp via getty images / LIONEL BONAVENTURE

Radio-Canada

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a soutenu lundi que les États-Unis pourraient interdire les applications de réseaux sociaux chinoises, dont TikTok.

Questionné par une animatrice de la chaîne Fox News sur la possibilité que le pays emboîte le pas à l’Inde, qui a banni, la semaine dernière, près d’une soixantaine d’applications chinoises, le secrétaire d’État a répondu que cela était certainement envisagé.

En ce qui concerne les applications chinoises sur les téléphones cellulaires des gens, je peux vous assurer que les États-Unis feront la bonne chose, a-t-il dit. Je ne veux pas parler pour le président, mais c’est quelque chose que l’on envisage.

Mike Pompeo a d’ailleurs ajouté qu’il conseillerait aux gens d’installer TikTok sur leur téléphone seulement s’ils veulent mettre leurs informations personnelles dans les mains du Parti communiste chinois.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo.

Photo : Associated Press / Jeff Chiu

TikTok a plus de 3 millions d’utilisateurs et utilisatrices aux États-Unis. En octobre, des membres du Sénat américain avaient appelé l'administration du pays à étudier les menaces que pourrait représenter l'application chinoise, craignant qu'elle soit utilisée par Pékin pour les espionner.

Une personne représentant TikTok auprès des médias a défendu l’entreprise dans une déclaration fournie au réseau CNN, soutenant que cette dernière était menée par un PDG américain et que sa priorité était la sécurité des utilisateurs et utilisatrices.

Nous n’avons jamais fourni de données personnelles au gouvernement chinois, et nous ne le ferions pas si cela nous était demandé, a-t-elle ajouté.

Conflits politiques

La déclaration de Mike Pompeo a été faite après que l’Inde eut interdit 59 applications chinoises, dont les très populaires TikTok et WeChat, en invoquant la sécurité nationale et des inquiétudes concernant le respect de la vie privée.

Ces applications se livrent à des activités [...] portant préjudice à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'État et à l'ordre public, avait alors soutenu le ministère des Technologies de l'information.

Il est important de noter que les relations entre les deux pays se sont envenimées à la mi-juin, après la mort de 20 soldats indiens dans des combats à mains nues avec des soldats chinois le long de leur frontière disputée, objet d'une guerre en 1962. La mort des soldats indiens a suscité une vague d'indignation en Inde, déclenchant des appels à des sanctions à l’encontre d’entreprises chinoises.

Les relations entre la Chine et les États-Unis sont également tendues, notamment en ce qui concerne la sécurité nationale, le commerce et la technologie.

Avec les informations de Agence France-Presse, Washington Post, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

Techno