•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Anse aux Meadows, site historique national canadien

Vue de l'habitation de L'Anse aux Meadows

Le site historique de L'Anse aux Meadows à Terre-Neuve-et-Labrador abrite le plus ancien établissement européen de l'Amérique du Nord.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Connaissez-vous le site national historique de L’Anse aux Meadows situé à l’extrémité de la péninsule nord de Terre-Neuve? Les recherches archéologiques sur ce site confirment que les Vikings, venus de la Scandinavie, ont été les premiers Européens à fouler le sol de l’Amérique du Nord.

Un site à la valeur inestimable

Il y a 40 ans, on a découvert, à L’Anse aux Meadows, la preuve irréfutable que les Vikings ont séjourné en Amérique il y a plus de 1000 ans.

Charles Tisseyre, 2003
Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Découverte, 30 novembre 2003

Le 30 novembre 2003, l’animateur de Découverte Charles Tisseyre prête sa voix à un reportage historique réalisé par Pascal Gélinas sur l'emplacement de L’Anse aux Meadows.

Situé à l’extrémité nord-ouest de l’île de Terre-Neuve, L’Anse aux Meadows est un site archéologique d’importance mondiale.

Selon les sagas, les légendes populaires des Vikings, Leif Erikson, le fils du redouté guerrier Érik le rouge, était parti en mer du Groenland chercher des terres plus à l’ouest pour les exploiter.

Leif Erikson et son équipage seraient allés jusqu’à l’île de Baffin puis se seraient installés à un endroit que les Vikings ont appelé Vinland, car il y poussait des vignes.

Dans les années 1960, un couple d’archéologues norvégiens, Anne Stine et Helge Ingstad, découvrent à L’Anse aux Meadows des infrastructures, dont une grande maison et une forge construites autour de l’an 1000.

Ces fouilles indiquent que L’Anse aux Meadows est probablement le Vinland décrit dans les légendes vikings et le premier établissement européen en Amérique du Nord.

Cette découverte fait reculer de 500 ans la première présence européenne dans les Amériques.

L’Anse aux Meadows est devenue en 1978 un site protégé par l’UNESCO pour sa valeur incontestable au patrimoine de l’humanité.

Une colonisation difficile…

L’Anse aux Meadows est un endroit couvert de tourbières où se déploient des falaises spectaculaires et des côtes accidentées.

À l’époque, le site était près de bois fort utiles aux Vikings pour réparer ou construire des bateaux ou encore pour l’extraction de minéraux.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Contrechamp, 19 septembre 1986

Un reportage du journaliste René Vézina, présenté à l’émission Contrechamp le 19 septembre 1986, raconte l’histoire de la présence des Vikings sur ces terres terre-neuviennes.

Selon les experts, à peu près 80 personnes constituaient la colonie de L’Anse aux Meadows. Il y avait des femmes.

Mais le sol n’était pas très fertile. Par ailleurs, les relations avec les Autochtones n’étaient pas très amicales.

Ces facteurs auraient contribué à ce que l’implantation des Vikings à Terre-Neuve ne dure au plus qu’une vingtaine d’années.

… célébrée mille ans plus tard

En 2000, le correspondant dans l’Atlantique Denis-Martin Chabot se rend à L’Anse aux Meadows, où l'on souligne le millénaire du débarquement des Vikings.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal/Le Point, 27 juillet 2000

Il présente son reportage au Téléjournal/Le Point du 27 juillet 2000 animé par Solveig Miller.

Les célébrations de ce millénaire proposent des reconstitutions du mode de vie des Vikings. Ce qui impressionne particulièrement, ce sont les combats que font revivre des acteurs.

Les Vikings étaient de fins stratèges et des guerriers brutaux.

Leur régime alimentaire à base de produits laitiers en faisait très souvent des géants.

Leur agressivité ainsi que leur imposante stature physique faisaient que les Vikings étaient craints et admirés tout à la fois.

Denis-Martin Chabot souligne que des archéologues ont découvert des restes de noyers sur le site de L’Anse aux Meadows.

Or, cet arbre ne pousse pas à Terre-Neuve.

Cela laisse croire que les Vikings seraient allés jusqu’au Nouveau-Brunswick ou même dans l’estuaire du Saint-Laurent.

Mais la majorité des scientifiques canadiens pensent que les Vikings n’y sont allés qu’en expédition et que L’Anse aux Meadows conserve toute son importance historique.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.