•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une exposition trois fois plus grande pour Van Gogh à Québec

L'exposition Imagine Van Gogh à Montréal (archives)

Photo : fournie par Brouillard Communication

L’univers de Van Gogh arrive enfin à Québec, malgré la pandémie mondiale de COVID-19. Pour respecter les consignes sanitaires, le Centre des congrès a accepté de tripler la superficie de l’exposition.

C’est grâce à beaucoup d’acharnement, avec l’aide du Centre des congrès de Québec, pour écrire à la culture et à la santé publique, qu'on a pu obtenir le feu vert, se réjouit Paul Dupont-Hébert, le producteur de l’exposition multimédia et immersive.

L’exposition Imagine Van Gogh accueillera le public du 18 juillet au 13 septembre.

Pour s’assurer que les visiteurs respectent la distance de deux mètres entre eux, le Centre des congrès a accepté d’installer l’exposition dans deux grandes salles distinctes, pour un maximum de 50 personnes à la fois dans chaque salle.

Ça devait être plus petit, on n’avait pas besoin de si grand. Mais les visiteurs en profiteront, c'est certain, souligne le producteur. Les visiteurs auront une trentaine de minutes par salles, pour assurer un bon roulement de l’exposition, qui sera ouverte du 9 h à 19 h, 7 jours par semaines.

Plusieurs personnes observent des images de toiles de Van Gogh projetées sur d'immenses écrans.

L'exposition a été présentée à plusieurs endroits en Europe.

Photo : Tandem Expositions

Imagine Van Gogh devait être lancée à Québec le 26 juin, mais l'exposition a dû être reportée.

Une exposition similaire sur Van Gogh a été présentée le mois dernier à Toronto. Les producteurs ont dû faire preuve de créativité en ajoutant notamment des cercles étaient sur le sol pour bien répartir les visiteurs dans l'espace.

Une expérience romantique

Paul Dupont-Hébert a eu la chance de voir les créations immersives en hommage au célèbre peintre en Europe.

C’est une expérience romantique exceptionnelle. Le choix des tableaux et l’immensité des oeuvres sur les écrans, avec le choix des couleurs. J’ai vu tous les couples sortir de là en se prenant par la main, c’est émouvant. Les enfants adorent aussi.

Pour conserver ce même effet magique, un des concepteurs de Lyon, Julien Baron, a reçu une permission spéciale de voyager vers Québec et de participer à l’installation.

Ils devaient être trois au début, mais en raison de la pandémie, nous avons limité à une personne. Il passe par l’isolement de 14 jours, et ensuite il pourra venir faire le fine tuning dans la salle, précise Paul Dupont-Hébert.

Le Centre des congrès de Québec de l'extérieur, en été. Des taxis sont stationnés à l'avant.

Il s'agit d'une des premières activités du Centre des congrès de Québec depuis le début du déconfinement. Cette semaine, le Centre accueille les audiences du BAPE sur le tramway.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Les visiteurs pourront acheter leur billet en ligne dès mercredi. Il est recommandé de se procurer le droit d’entrée à l’avance, cependant, il y aura une billetterie au Centre des congrès pour les clients qui préfèrent ce mode de paiement.

L’exposition est conçue en deux salles, une plus pédagogique sur la démarche du peintre renommé, l’autre étant un spectacle audiovisuel sur écran géant d'une durée de 30 minutes environ.

Avec les informations de Patricia Tadros

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts visuels

Arts