•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès resserrés au pont Prince-de-Galles et à la plage Britannia après 2 noyades

Deux ambulanciers scrutent la rivière des Outaouais, sur laquelle circule un bateau des services d'urgence.

Les recherches aux abords du pont Prince-de-Galles ont commencé dans la nuit de vendredi à samedi pour retrouver un adolescent porté disparu dans la rivière des Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Radio-Canada

La Ville d’Ottawa entend restreindre davantage l’accès au pont Prince-de-Galles et à la plage Britannia, deux sites déjà fermés au public qui ont été le théâtre de deux noyades durant la fin de semaine dernière.

La Ville d’Ottawa continue de prendre des mesures pour empêcher les intrusions au pont Prince-de-Galles, a écrit le service des communications de la Municipalité dans un courriel, sans toutefois accorder d'entrevue à Radio-Canada.

Pourtant, en dépit des clôtures, des chaînes, de la signalisation et de la surveillance ponctuelle, des adolescents ont pu utiliser la structure comme tremplin vendredi soir. L’un d’eux, un garçon de 14 ans, n'a jamais refait surface. Les autorités n’ont toujours pas retrouvé sa dépouille, mais la police a indiqué traiter l'affaire comme une noyade.

Les trous d’accès qui ont été découpés dans la clôture pendant la fin de semaine sont maintenant réparés. Des plaques de métal ont également été installées aux entrées nord et sud, précise cependant la Ville. L’accès au pont Prince-de-Galles est si facile que deux ministres fédéraux ont pu y jogger sans problème en mai dernier.

La clôture bloque l'accès au pont.

La clôture qui bloque partiellement l'accès au pont Prince-de-Galles est souvent endommagée par des vandales (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

C’est pour cette raison que le conseiller du quartier Kitchissipi, Jeff Leiper, suggère de passer à l’action pour donner une nouvelle vocation sécuritaire à l’infrastructure. Je crois que la solution pour éviter les tragédies comme ça dans le futur, c’est d’accélérer le travail pour transformer le pont en quelque chose pour les piétons et les cyclistes, a-t-il indiqué en entrevue.

Des mesures à la plage Britannia

Un autre site sans surveillance, la plage Britannia, dans l’ouest d’Ottawa, a également été le théâtre d’une tragédie durant la fin de semaine. L’endroit est fermé cette saison pour lancer des travaux de restauration du lit de la rivière des Outaouais.

Malgré tout, des baigneurs continuent de s’y rendre pour se rafraîchir. Ce ne sera plus le cas pour longtemps, assure la Ville d’Ottawa. Le secteur de dragage et de mise en place sera clôturé lors de la restauration du lit de la rivière, a-t-elle indiqué par courriel.

Un panneau indique que la plage Britannia est fermée au public.

La plage Britannia, située dans l’ouest d’Ottawa, est fermée jusqu’en 2021 afin d’effectuer des travaux de restauration du lit de la rivière des Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Un appel à la prudence

Le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, lui-même un ex-sauveteur, prévient qu’il en faut plus pour freiner les ardeurs des plus téméraires. Si les gens veulent accéder à l’eau, ils vont y accéder de façon plus dangereuse, a-t-il affirmé.

Des enquêtes policières sont en cours pour en savoir plus sur les circonstances des deux noyades survenues durant la fin de semaine. Pour sa part, la Société de sauvetage appelle à la prudence.

La rivière des Outaouais a déjà fait plusieurs victimes cette saison. À la mi-juin, un enfant de 2 ans est mort noyé à l'île Pétrie. Puis, le 23 juin, le corps d'une femme de 30 ans a été retrouvé dans le cours d'eau après ce que les policiers ont qualifié d'« incident nautique ».

Avec les informations de Jérémie Bergeron

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Noyade