•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clearview abandonne son service de reconnaissance faciale au Canada

L'application sur un téléphone intelligent.

Clearview AI quitte le Canada, a fait savoir lundi le commissaire à la protection de la vie privée, Daniel Therrien.

Photo : Radio-Canada / Thomas Daigle

La Presse canadienne

Le commissaire à la protection de la vie privée du Canada annonce que la société technologique américaine Clearview AI va cesser d'offrir son service de reconnaissance faciale au Canada, en réaction à une enquête lancée par son bureau et trois de ses homologues provinciaux.

Le commissariat fédéral, dirigé par Daniel Therrien, précise que la décision entraîne la suspension, pour une durée indéterminée, de la collaboration entre Clearview AI et la Gendarmerie royale du Canada (GRC), son dernier client au pays.

La technologie développée par Clearview AI permet de récolter un énorme volume d'images de diverses sources permettant aux forces policières, aux institutions financières et à d'autres types de clients d'identifier des gens.

Hoan Ton-That assis sur des marches dans une photo studio.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hoan Ton-That est le fondateur et PDG de Clearview.

Photo : hoantonthat.com/

L'enquête conjointe des autorités de protection de la vie privée du Canada, de l'Alberta, de la Colombie-Britannique et du Québec demeure active.

Le bureau de Daniel Therrien indique que les autorités ont toujours l'intention de rédiger un rapport en raison de l'importance de l'enjeu pour les droits des Canadiens.

Cette enquête a été déclenchée à la suite de reportages diffusés par les médias soulevant des questions sur la collecte d'informations personnelles sans le consentement des individus.

L'un des éléments analysés par l'enquête concerne la destruction des informations déjà récoltées par Clearview sur des citoyens canadiens, a indiqué le commissariat fédéral lundi.

Parallèlement, l'agence parlementaire doit mener une autre enquête à terme qui s'intéresse à l'usage qu'a fait la GRC de la technologie développée par Clearview AI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Innovation technologique

Politique