•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasse à l'homme de Stanstead : Sébastien Labelle remis en liberté

Quatre auto-patrouilles et des policiers se tenant à côté sur une route la nuit.

Des agents de Service de police de Sherbrooke, de la Régie de police de Memphrémagog et de la GRC avaient prêté main-forte à la Sûreté du Québec dans l'opération.

Photo : Radio-Canada / Jacques Lamarche

Radio-Canada

Sébastien Labelle, l'homme accusé de différents chefs d'accusation après une chasse à l'homme survenue à Stanstead Est le 13 juin dernier, a été remis en liberté, lundi.

L'homme de 42 ans fait face à huit chefs d'accusation, dont agression armée sur trois agents de la paix, d’avoir déchargé une arme à feu contre ces agents, d’usage négligent d'une arme à feu et d’entrave à un agent de la paix.

En juin, la justice s’était opposée à sa remise en liberté. Toutefois, le juge responsable du dossier a statué, lundi, que l'accusé pouvait retrouver sa liberté pendant les procédures judiciaires.

Son avocat, Patrick Fréchette, a précisé que cette remise en liberté serait conditionnelle. L'accusé devra notamment être assigné à résidence chez sa mère mais pourra sortir de chez lui pour des motifs de travail s'il est accompagné de son beau-père.

Sébastien Labelle risque une peine maximale pouvant aller jusqu'à 14 ans d'emprisonnement. Il sera de retour en cour le 13 octobre prochain.

Le 13 juin dernier, des dizaines de policiers avaient été dépêchés dans la petite localité du sud de l'Estrie lors d'une chasse à l'homme qui a duré plusieurs heures.

Le Service de police de Sherbrooke et la Régie de police de Memphrémagog avaient prêté assistance à la Sûreté du Québec pendant l’opération. La municipalité de Stanstead étant située à proximité de la frontière américaine, des agents de la GRC avaient aussi été dépêchés sur place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Crimes et délits