•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Couronne abandonne les accusations contre Tara Yaschuk

Un policier de Calgary s'apprête à pousser au sol une femme dans une chambre à coucher.

Il existe un enregistrement vidéo de l'arrestation de Tara Yaschuk à son domicile à Calgary en octobre.

Photo : Tara Yaschuk

Radio-Canada

Des accusations de voie de fait sur un policier de Calgary déposées contre Tara Yashuck au mois de mars ont été abandonnées par les procureurs de la Couronne de l'Alberta.

Tara Yaschuk, 51 ans, a été arrêtée en octobre chez elle à Calgary. Cette dernière avait appelé le 911 pour signaler le vol de son véhicule, sans savoir que celui-ci avait été emprunté par son fils.

Quand des policiers se sont présentés au domicile de la famille, il y aurait eu une altercation entre la femme et les agents. Un des policiers aurait tenté de procéder à son arrestation. Tara Yaschuk aurait résisté avant d’être projetée au sol et maintenue par deux agents.

Selon l'avocat de Tara Yaschuk, David Chow, sa cliente a découvert le 10 juin seulement, lors d’une conférence de presse du chef de la police Mark Neufeld, qu’elle faisait face à des accusations.

Ces accusations ont été déposées le 6 mars, plus de quatre mois après l’incident, mais aucun avis ou assignation ne lui aurait été remis.

Le 3 juillet, après avoir étudié l’affaire, la Cour a décidé d'abandonner les accusations retenues contre Mme Yaschuk.

Pour sa part, Mme Yaschuk a porté plainte pour usage excessif de force de la part des deux policiers qui l’ont arrêtée. Elle demande aussi qu’ils soient poursuivis pour voies de fait.

Selon son avocat, l’arrestation était complètement inutile, abusive et illégale.

À la suite de cette plainte, le Service de police de Calgary a promis une enquête complète en se basant sur tous les éléments de preuve disponibles, y compris la vidéo enregistrée par la famille.

Aucune allégation de la part d'une ou de l'autre des parties n’a été prouvée en cour.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Alberta

Procès et poursuites