•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des routes fermées à Banff pour le bonheur des cyclistes

Un cycliste heureux de rouler sur une route sans voitures lève le poing dans les airs.

Les cyclistes sont nombreux à rouler sur des routes du parc national Banff depuis que certaines d'entre elles ont été fermées aux voitures.

Photo : Helen Pike

Radio-Canada

L’été 2020 est un moment propice pour découvrir et profiter des Rocheuses à vélo puisque Parcs Canada a interdit l’accès de certaines routes aux voitures en raison de la pandémie de COVID-19.

Pour permettre aux amateurs de plein air de profiter pleinement de la nature tout en respectant les normes de distanciation physique, l’agence gouvernementale a fermé pour une durée indéterminée l’extrémité est de la promenade Bow Valley, une partie de la route Sunshine et la promenade du Tunnel de la montagne dans le parc national Banff en Alberta.

Ces fermetures ne semblent plus être un secret pour personne. Les fins de semaine sont très occupées sur la promenade Bow Valley.

Rien que dimanche matin, des employés de Parcs Canada avaient déjà vu au moins 200 personnes emprunter les routes, la plupart à vélo.

L’activité semble plaire tant aux professionnels qu’aux familles avec de jeunes enfants. Cheryl Northey, une cycliste, pédale d’ailleurs pour la première fois sur ce chemin avec des amis.

On peut rouler les quatre les uns à côté des autres, se réjouit-elle. On peut parler, admirer la vue et s'arrêter sans problème. C’est merveilleux. Laissons les routes fermées et ouvertes seulement aux bicyclettes!

Les routes fermées l’ont attirée dans le parc. Sans cela, Cheryl Northley avoue qu’elle ne s’y serait pas rendue.

Deux motos sont au premier plan. La route leur est bloquée à l'aide d'une barrière. À l'arrière plan, deux cyclistes côte à côte pédalent.

Les routes fermées vont rouvrir aux véhicles prochainement, mais aucune date n'a encore été fixée.

Photo : Helen Pike

Kevin Aitken, un habitant de Calgary, est lui aussi venu à Banff pour découvrir ces routes fermées avec sa famille pendant la fin de semaine.

Avec la pandémie, l’occasion est parfaite pour faire ces ajustements dans le parc, dit-il même s’il comprend que cette situation ne sera pas éternelle.

L’attrait, c’est d’être dans les montagnes et d’avoir des routes sans voitures. On adore faire du vélo et des activités extérieures de tout genre.

Kevin Aitken, cycliste

Greg Glatz est un passionné de vélo. Il enfourche sa bicyclette toute l’année. L’été, il aime combiner les expéditions de vélos et de camping. Mais il a dû revoir ses activités avec la COVID-19. Il s’est donc contenté de la promenade Bow Valley, qu’il a l’habitude de partager avec les voitures.

Cette année je vois des cyclistes et des vélos de tous styles. Cela prouve qu'aménager un environnement pour le rendre sécuritaire, ça attire des sportifs de tous les niveaux, dit-il.

Greg Glatz espère que Parcs Canada en profitera pour colliger des données sur l’utilisation de ces routes fermées et que l’agence se servira de ces informations dans le futur.

D’après Eric Baron, agent pour le parc national Banff, les visiteurs ont la chance de vivre cette année une expérience qui est vraiment différente, en partie grâce à la fermeture des routes.

C’est une situation unique et c’est très populaire.

Eric Baron, agent de développement des produits pour l'expérience des visites

Préparer son expédition

Eric Baron suggère aux cyclistes de bien se préparer. D’après lui, la première étape est de se rendre sur le site de Parcs Canada (Nouvelle fenêtre) pour obtenir les informations les plus récentes.

L’homme recommande aussi d’avoir sur soi du répulsif à ours et de bien savoir comment l’utiliser. Il ne faut pas oublier d’apporter de l’eau et tout le nécessaire pour être autosuffisant, souligne-t-il.

Eric Baron indique que la recherche de stationnement peut être un défi pour les sportifs, car les places sont limitées. Il propose donc aux cyclistes de laisser leur voiture dans la ville de Banff. À partir de là, les cyclistes peuvent prendre le sentier Legacy pour rejoindre la promenade Bow Valley.

Pour l’instant, ce travailleur explique qu’il est prévu de rouvrir la route aux véhicules, même si aucune date n’a encore été fixée.

Avec les informations d'Helen Pike

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Cyclisme sur route