•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'intrus à Rideau Hall accusé d'avoir menacé Justin Trudeau

Une policier en uniforme se tient debout devant les grilles de la propriété.

La police surveille l'entrée à Rideau Hall, résidence de la gouverneure générale Julie Payette et du premier ministre Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

L’homme arrêté jeudi pour avoir pénétré sans autorisation à Rideau Hall est accusé d’avoir proféré des menaces à l’endroit du premier ministre Justin Trudeau.

Corey Hurren, qui a brièvement comparu vendredi, fait face à 22 chefs d’accusation.

Selon la dénonciation, le prévenu est accusé notamment d'avoir proféré une menace ou d'avoir transmis une menace de causer la mort ou des lésions corporelles au premier ministre.

Les documents judiciaires ajoutent des détails sur les accusations portées la semaine dernière contre le militaire après les incidents du 2 juillet, à Ottawa

Un policier de la Gendarmerie royale du Canada a déclaré sous serment que Corey Hurren avait en sa possession ce matin-là un fusil M-14, prohibé au Canada, ainsi que deux fusils de chasse et un revolver.

Le document indique que l'accusé avait obtenu un permis pour le fusil M-14, ce qui signifie généralement que lui ou un membre de sa famille le possédait déjà lorsque cette arme est devenue interdite au Canada.

Il ne possédait toutefois pas de permis pour le revolver.

Le Manitobain est également accusé d'avoir eu un chargeur de grande capacité qui est prohibé sans permis.

Corey Hurren, portant une casquette et des lunettes de soleil, regarde la caméra.

Corey Hurren est membre des Forces armées canadiennes. Il exploite une entreprise de transformation de la viande au Manitoba.

Photo : LinkedIn

Rappel des faits

Le suspect est un réserviste au sein des Rangers canadiens dans l'Ouest, selon les militaires, mais il était en service à plein temps pendant l'été dans le cadre des opérations liées à la pandémie de COVID-19.

La GRC affirme que Corey Hurren a embouti jeudi matin une grille menant à Rideau Hall, la résidence officielle de la gouverneure générale du Canada à Ottawa.

On retrouve aussi sur cette propriété une autre résidence, Rideau Cottage, surnommé le bungalow Rideau, qui héberge actuellement M. Trudeau et sa famille pendant que l'on rénove la résidence officielle du premier ministre, le 24 Sussex, à 600 mètres de là.

Jeudi dernier, selon la GRC, le suspect, armé, a défoncé la grille avec sa camionnette et s'est dirigé à pied vers la résidence des Trudeau. Les policiers ont alors réussi à parlementer avec lui et l'ont finalement arrêté sans que personne ne soit blessé.

Le militaire s’est enrôlé en avril 1997 dans la Première réserve au sein du 10e Régiment d’artillerie de campagne, à Regina. Il a quitté ses fonctions trois ans et demi plus tard, en octobre 2000, avec un grade de caporal.

Âgé de 46 ans, il exploite une entreprise de transformation de la viande à Bowsman, une petite communauté à environ 500 kilomètres au nord-ouest de Winnipeg, au Manitoba.

En 2019, Corey Hurren s’est de nouveau enrôlé, mais cette fois dans les Rangers, une sous composante de la Réserve de l’armée canadienne.

L’homme est détenu jusqu’à son retour en cour le 17 juillet.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Justice

Justice et faits divers