•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des microplastiques omniprésents dans les eaux de l'Atlantique au Canada, selon une étude

Un morceau de microplastique se retrouve dans un tamis filtreur, déposé sur le sable près de l'océan.

Les microplastiques identifiés provenaient notamment de résidus d'équipement de pêche et de plastique à usage unique.

Photo : Gracieuseté de Coastal Action

Radio-Canada

Les résultats d’une nouvelle étude démontrent que les résidus d’équipement de pêche représentent une source importante des microplastiques retrouvés dans l’océan Atlantique au Canada.

Des scientifiques se penchent sur la question depuis deux ans. En prélevant des échantillons d’eau de surface à trois endroits proches du littoral en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve, les chercheurs ont récupéré des fibres minuscules et méconnaissables à première vue. Après une étude plus approfondie, ils ont réalisé qu’il s’agissait de particules de microplastique.

Il est vraiment important que nous pensions aux microplastiques dans un contexte plus large. Ces particules n’apparaissent pas là par magie. Elles n'ont pas commencé comme de petites choses de moins de 5 millimètres, déclare Ariel Smith, cheffe de l'équipe côtière de Coastal Action, le groupe environnemental qui dirige le projet de recherche sur les microplastiques dans les eaux atlantiques du Canada.

L'analyse chimique a identifié les polymères synthétiques qui constituaient ces petits morceaux de plastique et a confirmé ce à quoi les scientifiques s’attendaient : les microplastiques proviennent d'objets identifiables.

L’équipement de pêche, les cordes de pêche, les fragments de filets et toutes les particules qui proviennent de ce genre d'activité sont une source importante de microplastiques, explique Mme Smith.

On peut aussi voir que les microplastiques proviennent des plastiques à usage unique que nous utilisons tous les jours et des fragments qui proviennent aussi d'emballages, ajoute-t-elle.

Deux personnes s'affairent à filtrer de l'eau de surface pour en extraire les microplastiques sur la plage.

Les microplastiques sont omniprésents dans l'océan Atlantique, selon Ariel Smith.

Photo : Gracieuseté de Coastal Action

L'objectif de l’étude, qui doit s’étendre sur trois ans, est de fournir une toute première estimation de la quantité de microplastiques dans l'océan Atlantique au Canada. Elle est financée à hauteur de 218 000 $ par Environnement et Changement climatique Canada.

En Nouvelle-Écosse, des échantillons d'eau de surface ont été prélevés à l'embouchure du port de Lunenburg, dans l'estuaire de La Hève et dans le bassin d'Annapolis. Des échantillons ont également été prélevés dans la baie des Îles et dans le détroit de Humber, dans l'ouest de Terre-Neuve-et-Labrador.

En plus de relever la présence de plus de 20 composés chimiques différents dans ces échantillons, l’analyse a également révélé que :

  • Les prélèvements du site du bassin d'Annapolis étaient composés à 15 % de polypropylène (corde, emballages, récipients), à 15 % de polyéthylène (sacs, gobelets, bouteilles) et à 10 % de polyéthylène téréphtalate (bouteilles en plastique, polyester);

  • Les prélèvements du site du comté de Lunenburg étaient composés de 16 % de polyéthylène, 15 % de polypropylène et 13 % de polystyrène (styromousse); et

  • Les prélèvements du site de la baie des Îles et du détroit de Humber étaient composés à 30 % de polypropylène, à 11 % de polyéthylène et à 8 % de polyamide (nylon).

De surcroît, une mise à jour récente de l’étude révèle que les microplastiques sont ingérés tout au long de la chaîne alimentaire et peuvent avoir des impacts physiques et chimiques sur la vie aquatique.

Mme Smith a déclaré qu'elle s'attendait à trouver des microplastiques, mais pas une aussi grande cette quantité.

C'était certainement plus que ce que nous pensions trouver... Ils finissent par être omniprésents dans l'environnement marin, conclut-elle.

Avec les informations de Paul Withers, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !