•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de faire accepter le port du masque, selon la mairesse de Cornwall

Deux femmes portant un masque marchent dans la rue à Ottawa.

Une motion rendant obligatoire le port du masque dans les lieux publics intérieurs devrait être déposée le 15 juillet lors d'une rencontre du conseil municipal d'Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Santé publique Ottawa et les quatre bureaux de santé de la région de Champlain devraient annoncer lundi l’obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés. Mais selon la mairesse de Cornwall, Bernadette Clement, cette mesure serait difficile à mettre en place.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, avait fait l’annonce vendredi sur Twitter qu’il déposera, accompagné du conseiller Keith Egli, une motion visant à rendre obligatoire le port du masque dans les endroits publics intérieurs le 15 juillet, lors d’une rencontre du conseil municipal.

Pour la mairesse de Cornwall, Bernadette Clement, l’annonce de cette nouvelle mesure n’est pas une surprise. À la suite de discussions avec le médecin-hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), Paul Roumeliotis, elle s’attendait à ce qu’une approche régionale soit mise en place.

Depuis la situation à Kingston, on savait vraiment qu’on allait passer à quelque chose de plus sévère entourant la protection.

Bernadette Clement, mairesse de Cornwall
Bernadette Clement pose pour la caméra dans un bureau.

Bernadette Clement, mairesse de Cornwall, indique porter le masque régulièrement.

Photo : Radio-Canada

Mme Clement croit qu'il faut miser sur la communication pour mieux faire accepter le message dans la communauté.

C’est vraiment une question de bien véhiculer le message, de bien expliquer les raisons pour lesquelles on est en train de prendre ces décisions, explique-t-elle.

Pour l’instant, la mairesse indique que la situation est difficile dans sa municipalité. Les gens commencent un petit peu à porter un masque, dit-elle. Selon Mme Clement, ce n’est pas la majorité qui en porte.

Elle constate également sur les réseaux sociaux les réactions partagées de la population face au port du masque. Certains trouvent que ça va aller à l’encontre de leurs libertés, rapporte-t-elle.

Ceux qui ne pourront pas le porter pour des raisons médicales craignent notamment d’être victimes de discrimination. Il y a des gens qui sont inquiets, qui ont peur de se faire discriminer parce qu’ils vont tomber dans les exceptions, dit-elle.

Une bonne idée, selon les citoyens

Des citoyens rencontrés par Radio-Canada à Ottawa estiment que le port du masque obligatoire dans les lieux publics intérieurs est une bonne idée.

Je pense qu’on est rendu là, lance Philippe Dagenais. C’est bon pour moi, c’est bon pour vous, c’est bon pour tout le monde, ajoute Carol Bernstein.

Je pense que ça a pris du temps parce que le public était confus parce qu’au début, on a dit :" Pas de masque". À l’intérieur, je pense que ça a du sens, souligne une autre citoyenne.

Même sont de cloche pour le propriétaire du Moulin de Provence à Ottawa, Claude Bonnet, qui souhaite un ordre obligatoire. Selon lui, ça va aider beaucoup le système.

Je pense qu’il est temps qu’il y ait une responsabilité sociale de toute la nation.

Claude Bonnet, propriétaire du Moulin de Provence
L'homme devant son restaurant.

Claude Bonnet, le propriétaire du Moulin de Provence dans le marché By

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Il constate que plusieurs suivent le mot d’ordre quand ils entrent dans son commerce. Ce n’est plus un choix. On devrait tous avoir le masque pour au moins protéger tout un chacun, ajoute M. Bonnet.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Quatre nouveaux cas de COVID-19 de plus à Ottawa

Par ailleurs, quatre nouvelles personnes ont reçu un résultat positif à la COVID-19 à Ottawa. Au total, 2110 personnes ont contracté le virus et 1800 sont rétablies, soit 3 de plus que la veille. Toujours 263 personnes sont décédées des suites du virus.

En Outaouais, 2 nouveaux cas portent le bilan total à 598. Le nombre de décès est stable à 33 depuis le 18 juin. Il y a 491 cas rétablis dans la région.

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) ne fournit pas de mise à jour les fins de semaine. Vendredi, le bilan était stable avec 164 cas et 11 décès.

Au Québec, un nouveau décès est survenu au cours des 24 dernières heures. À celui-ci s’ajoutent 7 décès survenus avant le 27 juin, portant le total à 5574.

79 nouveaux cas s’ajoutent au bilan québécois. Au total, ce sont 55 863 personnes qui ont été déclarées positives à la COVID-19 dans la belle province.

Les autorités de la santé publique de l’Ontario ont confirmé 138 nouveaux cas de coronavirus dimanche, mais aucun décès supplémentaire n’a été déclaré. Il s’agit d’une augmentation de 14 % des cas comparativement à la journée précédente.

Au total, 35 794 personnes ont contracté le virus en Ontario et plus de 87 % sont guéries. 2733 personnes sont décédées.

Avec les informations de Jérémie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales