•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas de COVID-19 découverts à l'Île-du-Prince-Édouard

Heather Morrison assise à une table devant un drapeau du Canada et un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 5 juillet 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été dépistés samedi à l’Île-du-Prince-Édouard, annonce dimanche la Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de la province, mais aucun n’a été découvert dans le centre pour personnes âgées où une employée a contracté la COVID-19 dans les derniers jours.

Il y a maintenant cinq cas actifs de COVID-19 dans la province, dont quatre sont liés à un habitant de l’Île-du-Prince-Édouard ayant voyagé en Nouvelle-Écosse, où il a été en contact avec une personne revenant d’un séjour aux États-Unis.

Une proche de cet habitant de l'Île est employée à la Villa Whisperwood, une résidence pour personnes âgées à Charlottetown.

Nombre record de tests

La Dre Morrison a indiqué dimanche que 129 résidents de la Villa Whisperwood et 140 membres du personnel de cet établissement avaient été testés la veille pour la COVID-19 et avaient tous reçu un résultat négatif.

Toutes ces personnes se soumettront à un autre test de dépistage la semaine prochaine, entre le 8 et le 10 juillet, indique la province.

La direction de la Villa Whisperwood, qui a été informée du diagnostic d’une de ses employées tard vendredi soir, selon le gouvernement provincial, a aussi immédiatement suspendu toutes les visites aux résidents et les repas dans les salles communes.

Samedi, un total de 406 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués à l’Île-du-Prince-Édouard, un record pour une seule journée dans cette province.

La Dre Heather Morrison a indiqué dimanche que, pour le moment, il n’y avait pas de signe de transmission communautaire du virus à l’Île-du-Prince-Édouard.

Un véhicule des services médicaux stationné devant le centre de soins. Un homme en habit de protection blanc et portant une visière et un masque respiratoire parle à un agent de sécurité en uniforme.

Du personnel des services médicaux d'urgence à la Villa Whisperwood, le 4 juillet 2020 à Charlottetown.

Photo : CBC / Ken Linton

Samedi, les autorités de santé publique avaient annoncé avoir dépisté trois nouveaux cas de COVID-19, dans une province qui ne comptait plus de cas actifs de COVID-19 depuis le 8 mai, et n’avait pas signalé de nouvelle infection depuis le 28 avril.

Il s’agit de deux hommes, l’un dans la vingtaine et l’autre dans la cinquantaine, et d’une femme dans la vingtaine employée d’un foyer de soins.

La Dre Morrison a indiqué dimanche que cinq autres personnes proches de cet homme dans la vingtaine revenu de Nouvelle-Écosse venaient d’être testées, et que c'est parmi ces personnes que deux nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts ces dernières heures. Il s’agit de deux habitants de l’Île-du-Prince-Édouard.

Neuf personnes ayant été en contact avec la femme travaillant à la Villa Whisperwood ont subi un test de dépistage; aucune de ces personnes n’avait contracté la maladie.

Toutes les personnes testées vont rester en isolement pour 14 jours, a indiqué la Dre Heather Morrison, et le ministère de la Santé publique communiquera avec eux quotidiennement.

Parmi les cas de COVID-19 annoncés samedi, les premiers en plus de deux mois, on compte celui d’un homme dans la cinquantaine, décrit comme un travailleur essentiel ayant récemment voyagé hors de la région du Canada atlantique. Une personne proche de lui a reçu un résultat négatif à la COVID-19, a-t-on indiqué.

Avant les cas de COVID-19 annoncés en fin de semaine, l’Île-du-Prince-Édouard avait dépisté la maladie pulmonaire chez 27 individus. Toutes ces personnes se sont rétablies. Contrairement à plusieurs autres provinces, les centres de soins pour personnes âgées de l’Île-du-Prince-Édouard n’avaient recensé aucun cas de la maladie parmi leurs résidents ou leur personnel.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Île-du-Prince-Édouard

Santé publique