•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'auteure valdorienne Anne-Michèle Lévesque n'est plus

L'auteure Valdorienne Anne-Michèle Lévesque.

L'auteure valdorienne Anne-Michèle Lévesque.

Photo : Gracieuseté, François Bélisle

Radio-Canada

La région de l'Abitibi-Témiscamingue vient de perdre une auteure prolifique, la Valdorienne Anne-Michèle Lévesque, fondatrice du Prix littéraire jeunesse Télé-Québec. Elle avait 81 ans.

Avec sa première publication, La coquille, parue en 1987, elle remporte le premier prix au concours du Prix littéraire d'Abitibi-Témiscamingue.

Débute alors une longue aventure littéraire faite d'écriture de romans, de recueils de nouvelles, de poésie et d'implication dans plusieurs événements littéraires de la région.

Le polar intitulé Fleur invitait au troisième lui a valu le prix de la meilleure œuvre policière en langue française au Canada, le Prix Arthur-Ellis en 2002.

Elle publie une quarantaine d'ouvrages en tout genre et encourageait la relève littéraire à travers le Prix jeunesse Télé-Québec.

Une perte pour la région, explique le président de l'organisation François Bélisle.

Elle a toujours encouragé la relève, adulte ou jeune, d'ailleurs j'en fais partie. Elle m'a toujours encouragé à écrire. En 2001 elle a fondé le Prix littéraire jeunesse qui est remis au même titre que le prix adulte lors de différents Salons de livre de l'Abitibi-Témiscamingue, c'est une lourde perte pour le monde de la littérature abitibienne, fait-il savoir.

Une disparition qui touche profondément la romancière Jocelyne Saucier.

Elle aussi se souvient d'Anne-Michèle Lévesque comme d'une écrivaine qui ne laisse personne indifférent. Avec ses multiples implications, elle était sur tous les fronts pour encourager la création littéraire en région.

Elle croyait vraiment à l'action collective puis elle était toujours partante. Elle avait plein d'idées, c'est sûr, et elle était toujours prête à apprendre. Elle était souvent dans les camps littéraires. Elle était prête aussi à être coach littéraire pour d'autres écrivaines, les jeunes écrivains, elle était très très active, dit-elle.

Elle croyait vraiment vraiment qu'on pouvait écrire et vivre ici en région, que c'était possible et elle l'a fait.

Jocelyne Saucier

Quelques ouvrages de l'auteure :

  • Roman jeunesse : Lac qui chantait la nuit, Escapade météo, Gabrielle et la visiteuse de l'au delà.
  • Romans, polars, nouvelles : Trépasseport, Les enfants de Roches-Noires, Crapules et Cie, La revanche des dieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Livres