•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation pour la libération de Michael Kovrig et Michael Spavor à Vancouver

L'organisateur de la manifestation, Maninder Gill, demande la libération de Michael Spavor, détenu en Chine depuis décembre 2018.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Bélanger

Radio-Canada

Une centaine de manifestants rassemblés devant le consulat chinois à Vancouver ont réclamé samedi la libération des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor.

Arrêtés en Chine quelques jours après l'arrestation de Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, par les autorités canadiennes, ils y sont détenus depuis décembre 2018.

Vendredi dernier, ils ont été formellement accusés d'espionnage.

L'organisateur de la manifestation Maninder Gill demande au gouvernement canadien de faire pression sur la Chine et « d’exiger la libération des prisonniers immédiatement ».

Des manifestants devant le consulat chinois à Vancouver.

Il y a maintenant un an et demi que Michael Kovrig et Michael Spavor sont derrière les barreaux à Pékin.

Photo : Radio-Canada

Appel au boycottage

Les critiques des manifestants envers le gouvernement chinois dépassent largement l'affaire Kovrig et Spavor, et touchent ce qu'ils jugent être les violations générales de la démocratie et de la liberté d’expression par la Chine.

Lors d'un discours adressé à la foule rassemblée, M. Gill a brandi la menace d'un boycottage des produits en provenance de Chine.

Nous devrions boycotter les produits de la Chine que nous pouvons fabriquer au Canada, plaide-t-il. Avant 1980, tout était produit au Canada, mais maintenant nous dépendons des biens chinois.

Le consulat chinois de Vancouver n’a pas répondu aux demandes de Radio-Canada.

Avec les informations de Marc-Antoine Bélanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Mobilisation citoyenne