•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mois d'attente dans les écoles de conduite du Québec

Le reportage d'Alexane Drolet

Photo : iStock

Les jeunes qui veulent obtenir leur permis de conduire au Québec devront s'armer de patience. Certaines écoles de conduite ont un tel achalandage qu'il faudra attendre des mois avant que des cours se libèrent.

La Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) et les écoles de conduite de la province ont cumulé d'importants retards durant la pandémie.

La SAAQ observe des délais importants dans l'attribution des rendez-vous pour un examen pratique. Aucun nouveau permis de conduire n'a donc pu être délivré entre la mi-mars et la mi-juin.

On a commencé avec les gens qui étaient prévus en mars, avril, mai, alors vous comprendrez qu'une semaine plus tard, on a ouvert les grilles pour les autres personnes, explique le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt.

On fait vraiment le maximum pour aider les gens le plus vite possible, poursuit-il.

Mario Vaillancourt est devant un micro de Radio-Canada et regarde la journaliste.

Le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt

Photo : Radio-Canada

Moins d'élèves, moins de cours

Dans certaines régions, les apprentis conducteurs devront attendre trois mois avant d'obtenir un cours de conduite pratique.

Les mesures sanitaires, comprenant la prise de température, le lavage des mains et le port du masque, rendent aussi la reprise difficile. Les écoles accueillent de deux à trois élèves de moins par jour.

L'attente est telle que certains jeunes tentent d'obtenir un cours ou un examen à l'extérieur de leur région. Toutefois, ces écoles sont elles aussi débordées.

II y a des gens qui sont allés jusqu'à Sorel, d'autres jusqu'à Joliette et même Saint-Jérôme, pour essayer de trouver des places.

Marc Thompson, directeur de l'Association des écoles de conduite du Québec
Une voiture Tecnic stationnée devant l'école de conduite.

Les écoles de conduite ne peuvent accueillir autant d'élèves qu'avant la pandémie, en raison des mesures sanitaires.

Photo : Radio-Canada

Ils nous appellent pour pouvoir changer d'école de conduite, pour pouvoir aller plus rapidement, mais nous on ne peut pas parce qu'on dessert notre clientèle, explique Lise Champagne de l'école de conduite Vachon, à Sainte-Marie.

Cours en ligne

Pour ce qui est des cours théoriques, les écoles offrent des cours en ligne. C'est une bonne chose et on essaie toujours de trouver des façons comme celle-là que ça puisse aller plus vite et faciliter ces choses, affirme le porte-parole de la SAAQ.

Le copropriétaire de l'école de conduite Parcours, située à Québec, se réjouit de pouvoir offrir des cours en ligne, même si cela demande de l'adaptation.

Nous étions habitués avec la salle de cours et de voir les élèves, mais je dois avouer que lorsqu'on a des élèves qui participent et qui ont de l'intérêt à apprendre, c'est super, dit François Lauzière.

Pour les examens pratiques à la SAAQ, Mario Vaillancourt prévient que les grilles de rendez-vous sont bien remplies dans l'ensemble de la province pour les mois de juillet et d'août.

On va bientôt ouvrir pour le mois de septembre, mais peut-être de vérifier auprès de certains centres de services si c'est possible, mais comme je vous dis, la Société fait vraiment le maximum dans les circonstances.

D'après un reportage d'Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société