•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les camps de jour de la Ville de Gatineau débuteront lundi

Animateurs de camps de jour assis dans l'herbe lors d'une formation dans un parc.

Les camps de jour de la Ville de Gatineau ouvriront leurs portes dès lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Comme partout à travers la province, ce sont des camps de jour municipaux réinventés qui accueilleront les enfants à Gatineau dès lundi.

Ce sera un été différent des années précédentes. Moins d’enfants franchiront les portes des camps, alors qu’un plus grand nombre de moniteurs prendront en charge les jeunes.

Les camps de jour ont diminué leur offre de moitié. En plus d’avoir diminué notre nombre d’enfants, on a augmenté notre nombre d’employés , explique la superviseure de camp de jour à la Ville de Gatineau, Sophie Mathieu.

Une trentaine d’employés supplémentaires ont été engagés pour assurer le respect des mesures sanitaires, comme la désinfection du matériel et la distanciation physique.

Habituellement, pour un groupe de 5 et 6 ans, on a un animateur pour 12 enfants. Maintenant pour un groupe de 5 et 6 ans, on a un animateur pour 5 enfants

Sophie Mathieu, superviseure de camp de jour
Sophie Mathieu en entrevue avec Radio-Canada dans un parc lors de la formation des moniteurs.

Des entrevues ont été effectuées par visioconférence afin de recruter des employés supplémentaires, explique la superviseure de camp de jour Sophie Mathieu.

Photo : Radio-Canada

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Comme la capacité d’accueil sera réduite et que l’embauche de moniteurs a été augmentée, la Ville de Gatineau a dû investir davantage d’argent pour assurer la tenue des camps de jour.

On parle de plusieurs centaines de milliers de dollars supplémentaires qui doivent être investis dans le camp de jour, explique le conseiller municipal du district de Hull-Wright et président du comité exécutif, Cédric Tessier.

C’est un service essentiel pour de nombreuses familles à Gatineau , ajoute-t-il.

Un formulaire à remplir tous les matins pour les parents

L’accueil des enfants se fera à l’extérieur, et les parents devront remplir un formulaire tous les matins. Le parent doit répondre à une série de questions. Tous les jours, il doit nous confirmer verbalement que son enfant est en droit d’entrer au camp de jour et n’est pas à risque, indique Sophie Mathieu.

Affiche indiquant l'entrée des camps de jour dans un stationnement.

Les parents devront remplir un formulaire tous les matins avant de laisser leur enfant au camp pour la journée.

Photo : Radio-Canada

Cet été plus que jamais, les activités auront lieu dehors, le plus possible, lorsque la météo le permet. Les terrains seront divisés en différentes zones, selon les groupes. Des locaux seront aussi aménagés pour permettre aux enfants de maintenir une distance d’un mètre entre eux, et de deux mètres avec les animateurs.

On a plusieurs locaux, un peu comme des professeurs avec des classes. Ce qu’on a, c’est un animateur qui a son local avec son groupe qui doit garder tous ses effets dans son local et les effets des enfants également

Sophie Mathieu, superviseure de camp de jour.

Des équipes plus motivées que jamais

Alors que la tenue des camps de jour était incertaine ce printemps, Sophie Mathieu s’étonne de nombre de personnes qui se sont montrées intéressées à devenir animateurs cet été, malgré les soutiens financiers du gouvernement, comme la PCU.

Selon elle, les animateurs font preuve de beaucoup de créativité pour adapter leur offre à.

Moniteurs de camps de jour en formation dans un parc.

Les animateurs de la Ville de Gatineau ont suivi une formation avant l'ouverture des camps de jour.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs jeux intérieurs et extérieurs ont été mis à leur disposition. Ils ont dû trouver des façons d’adapter les jeux favoris des enfants, comme le ballon chasseur : On a pu l’adapter avec des fusils à l’eau. Au lieu de se lancer des ballons, les jeunes se promènent […] en plus de se rafraîchir.

Les sorties ont été annulées. Elles seront remplacées par la visite de spécialistes dans les camps de jour. En aucun cas, on ne veut que l’offre d’activité soit réduite à cause des mesures de distanciation sociale, lance Mme Mathieu.

Je pense que les parents ont quand même une grande confiance

Sophie Mathieu, superviseure de camp de jour

Les inscriptions aux camps sont presque terminées. C’est vraiment le signe que les parents sont prêts à envoyer leur enfant au camp de jour, ont confiance qu’il va y avoir des mesures pour assurer la sécurité des enfants, lance la superviseure.

C’est certain qu’au début ça va être vraiment de l’adaptation, admet Sophie Mathieu. On a bon espoir que les enfants sont habitués à cause de l’école.

Avec les informations de Christian Milette et Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales