•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois nouveaux cas de COVID-19 dépistés à l'Île-du-Prince-Édouard

Heather Morrison assise à une table devant un drapeau du Canada et un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 4 juillet 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Trois nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été dépistés à l’Île-du-Prince-Édouard, annonce samedi la Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de la province.

L’Île-du-Prince-Édouard ne comptait plus de cas actifs de COVID-19 depuis le 8 mai. Avant la découverte de ces trois nouveaux cas, qui porte le bilan provincial à 30 personnes depuis le début de la pandémie, aucune nouvelle infection n'avait été annoncée depuis le 28 avril.

La Dre Morrison précise que les trois nouveaux cas d’infection ne sont pas liés à l’arrivée au début juin des résidents saisonniers à Île-du-Prince-Édouard. Ils ne sont pas non plus liés à l’ouverture, la veille, de la bulle atlantique, qui élimine l’obligation de se placer en quarantaine pour les résidents des trois autres provinces de l’Atlantique, dit-elle. 

Une employée d’un foyer de soins a contracté la COVID-19

Deux hommes et une femme viennent de recevoir un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. Ce sont tous des résidents de l'Île-du-Prince-Édouard.

Un de ces patients est un homme dans la cinquantaine, que la Dre Morrison a décrit comme un travailleur essentiel . Il a contracté la maladie lors d’un voyage à l’extérieur de la région , dit-elle, et s’est isolé dès son retour à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les deux autres cas seraient liés entre eux, selon les autorités de santé publique. Il s’agit d’une femme et d’un homme dans la vingtaine.

La province explique que cet homme a contracté la COVID-19 en Nouvelle-Écosse, où il aurait été en contact avec une personne ayant récemment été aux États-Unis. Il n’a pas ressenti de symptômes, dit la Dre Heather Morrison. Il serait revenu à l’Île-du-Prince-Édouard le 29 juin.

La femme dans la vingtaine travaille dans un foyer de soins de Charlottetown, la Villa Whisperwood.

Elle n’a pas eu de contacts directs avec les résidents de ce foyer, a dit la Dre Morrison, et elle portait l’équipement de protection individuel approprié lorsqu’elle était au travail. Cette personne a quitté son lieu de travail dès qu’elle a ressenti des symptômes.

Tests de dépistage pour les résidents et le personnel

La province annonce que tous les résidents et le personnel de la Villa Whisperwood passeront un test de dépistage de la COVID-19. Les tests ont déjà commencé pour les résidents, a expliqué en début d’après-midi la Dre Morrison, et ils débuteront plus tard samedi pour le personnel.

Le bâtiment du centre de personnes âgées, vu de l'autre côté de la rue.

La Villa Whisperwood, un centre pour personnes âgées à Charlottetown.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

La Villa Whisperwood a indiqué samedi que toutes les visites aux résidents, tant à l'intérieur qu'à l'intérieur du centre pour personnes âgées, étaient suspendues jusqu'à nouvel ordre. Les repas en commun dans la salle à manger de l'établissement sont également suspendus pour le moment. La direction dit espérer recevoir les résultats des tests de dépistage dans les 24 prochaines heures.

Les autorités de santé publique demandent aussi que toute personne qui aurait visité la Villa Whisperwood le mardi 30 juin communique avec la province pour passer un test de dépistage de la COVID-19, par mesure de précaution.

Pour limiter la propagation de la maladie pulmonaire durant cette pandémie, une personne employée par un foyer de soins ou un centre pour personnes âgées de l’Île-du-Prince-Édouard n'est pas autorisée à travailler dans plus d'un de ces établissements.

Quel impact sur la bulle atlantique?

La nouvelle annoncée samedi ne change rien pour le moment à l’implémentation de la bulle atlantique, dont le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, a été l’un des plus ardents partisans ces derniers mois.

Nous avons dit depuis le début, si nous devons faire marche arrière [sur le déconfinement], nous le ferons. Si la Santé publique et l’épidémiologie nous indiquent cette direction, nous serons prêts à prendre la décision de faire marche arrière tôt la semaine prochaine , a cependant mentionné le premier ministre Dennis King durant la conférence de presse de samedi.

Dennis King assis à une table devant un drapeau du Canada et un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, le 4 juillet 2020.

Photo : Radio-Canada

Entrée en vigueur à minuit le 3 juillet, cette bulle atlantique assouplit des restrictions sur les voyages pour les résidents de l'Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador. Ces personnes peuvent passer d’une province à l’autre à l’intérieur de la bulle sans devoir s’isoler pendant 14 jours.

L'Île-du-Prince-Édouard autorise de plus depuis le 1er juin l'entrée sur son territoire des résidents saisonniers, c'est-à-dire des gens qui ont une résidence secondaire sur l'île.

Ces dernières semaines, des personnes dont la voiture a une plaque d'immatriculation d'une autre province que l'Île-du-Prince-Édouard ont déploré des actes de vandalisme et des messages injurieux à leur endroit. Des gens auraient même annulé leurs vacances à l'Île à cause de cela, a affirmé la semaine dernière le ministre du Tourisme.

Des autos et le pont en arrière.

Des véhicules à l'entrée du Nouveau-Brunswick à la sortie du pont de la Confédération qui relie la province à l'Île-du-Prince-Édouard, le 3 juillet 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Le premier ministre King a souligné que les trois personnes souffrant de la maladie sont des résidents de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les trois cas positifs annoncés aujourd’hui, tout comme les cas précédents, sont des Insulaires qui sont rentrés à la maison après avoir voyagé hors de la province , a-t-il mentionné. Les Insulaires doivent se rappeler que ces trois individus sont des Insulaires. Cela fait maintenant 13 semaines que nous disons que la COVID n’est pas intéressée par votre plaque d’immatriculation ou d’où vous venez.

Cela nous démontre que, comme la Dre Morrison le dit depuis plusieurs semaines, la COVID-19 n’a pas disparu. Elle est toujours ici et peut-être que ces derniers jours dans la province, nous avons cru être plus immunisés que nous le sommes réellement. Cela doit être une prise de conscience pour tout le monde , a déclaré Dennis King.

M. King a indiqué que le gouvernement provincial tiendra un point de presse pour faire le point sur la situation au foyer de soins Whisperwood, dimanche. Ces points de presse seront quotidiens, tant que la situation l'exigera. Le public peut les suivre en direct sur la chaîne YouTube et la page Facebook du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Île-du-Prince-Édouard

Santé publique