•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S'assurer pour voyager en temps de pandémie

Des passagers portent un masque à l'aéroport de Vancouver.

Les voyageurs ont intérêt à se renseigner sur leur police d'assurance avant de partir (archives).

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Avec l’arrivée des vacances et l’ouverture de certaines frontières, des résidents de la Colombie-Britannique pourraient se laisser tenter par un voyage interprovincial ou à l’étranger. Il leur faudra toutefois considérer l’impact de la COVID-19 sur leur couverture d’assurance voyage avant de partir.

L'assurance santé de la Colombie-Britannique (MSP) offre une maigre couverture de 75 dollars canadiens (Nouvelle fenêtre) pour un test de dépistage de la COVID-19 et une visite chez le médecin à l’étranger.

Il s’agit du même montant de couverture offert quotidiennement pour des soins d’urgence à l’extérieur du pays.

Puisque les coûts des soins médicaux à l’étranger peuvent être beaucoup plus élevés, le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique recommande aux voyageurs de se procurer une police d’assurance privée.

Statu Quo pour les voyages interprovinciaux

Pour ce qui est des voyages interprovinciaux, la MSP couvre les soins médicalement nécessaires associés à la COVID-19. La plupart des médecins des autres provinces canadiennes (sauf le Québec) vont facturer leurs propres services de santé provinciaux sur présentation de votre BC CareCard ou de votre BC Services Card valide, explique le ministère par courriel.

Si vous voyagez au Québec, vous devrez probablement payer pour vos soins médicaux et demander un remboursement de la MSP plus tard, précise-t-on.

Pour ce qui est des autres soins médicaux dont les Britanno-Colombiens en voyage ailleurs au pays pourraient avoir besoin, la COVID-19 ne change rien à la couverture de la MSP.

Le plan va aider à payer des soins médicaux s’ils sont médicalement nécessaires, prodigués par un médecin accrédité, et normalement assurés par la MSP, explique le ministère. Les trajets en ambulance et les prescriptions, par exemple, ne sont pas couverts.

Encore une fois, on recommande de se procurer une police d’assurance supplémentaire pour couvrir les coûts des services qui ne sont pas inclus dans les ententes entre provinces.

Un vol raté pourrait coûter cher

Enfin, si la COVID-19 fait en sorte que vous ratez un vol ou qu'il soit annulé, la MSP ne vous sera d’aucune aide. Il se pourrait que votre assurance privée refuse aussi de vous dédommager.

Le groupe d’assureurs InsureBC indique par exemple sur son site web que ses partenaires considèrent la COVID-19 comme un événement connu et que toutes demandes résultant d’événements connus des bénéficiaires lorsqu’ils ont fait l’achat de la police d’assurance ne sont pas couvertes.

Même son de cloche depuis la mi-mars du côté de la Pacific Blue Cross.

Si rien n’empêche les résidents d’aller voir ailleurs, les autorités sanitaires recommandent de rester dans la province et de profiter de tout ce que la Colombie-Britannique a à offrir, conclut le ministère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Assurances